Mise à jour 20 février 13H40 : la barre des 2000 est déjà franchie !
Mise à jour 26 février 18h00 : et maintenant plus de 7000 soutiens

Bravo, et surtout merci ! Lancé seulement hier, et alors qu’il a été indisponible une grande partie de la journée (du jamais vu, nous disent des habitués des lieux), le groupe Facebook demandant l’ouverture d’une enquête parlementaire contre Christine Albanel est déjà un franc succès. Vous êtes plus de 1000 à l’avoir rejoint en une seule journée !

Ce qui a été lancé comme une semi-plaisanterie pourrait prendre davantage d’importance. Déjà un député nous a contacté pour manifester son intérêt pour les arguments que nous avons développés. L’ouverture d’une commission d’enquête n’est bien sûr pas envisageable – la dernière remonte à 2007 et concernait les conditions de libération des infirmières et du médecin bulgares détenus en Libye, mais l’appel que nous lançons n’en a pas moins d’intérêt pour son impact politique et médiatique.

Le succès du groupe et le message qu’il porte interpellent en effet ceux des parlementaires et de nos confrères journalistes qui ne soupçonnaient pas jusqu’à présent la sincérité du tableau catastrophiste présenté par Christine Albanel, et la disproportion des moyens proposés pour lutter contre le piratage. Le message que vous portez dans ce groupe invite la presse et les députés à se demander si les atteintes aux libertés publiques et aux droits fondamentaux qui sont induites par la riposte graduée et par la création de l’Hadopi sont réellement justifiées.

Si l’on ne gagne pas au plus vite cette bataille de la prise de conscience médiatique, les chances de remporter la bataille parlementaire seront nulles.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés