Le site de partage de vidéos Dailymotion annonce le lancement d'un portail sécurisé dédié aux enfants de trois ans et plus, au moment même où la majorité UMP s'apprête à confier au CSA des pouvoirs de contrôle et de censure des sites web 2.0.

En s’offrant les services de Martin Rogard (ancien conseiller de RDDV au ministère de la Culture et fils du lobbyiste Pascal Rogard), aujourd’hui directeur France de Dailymotion, le site de partage de vidéos a visé juste. L’expérience politique, le carnet d’adresses et le talent du jeune dirigeant lui ont permis de se mettre à l’abri des foudres des ayants droit, de négocier des accords avec les fournisseurs de contenus et de parfaitement sentir le vent tourner pour mettre son business plan en conformité avec les projets gouvernementaux.

Ce n’est donc probablement pas tout à fait un hasard si Dailymotion a annoncé lundi la sortie de son portail DM Kids, « le premier portail vidéo exclusivement dédié aux enfants« . Doté d’une interface cartoonesque simple et riche en couleurs, le portail « propose des contenus ludiques et éducatifs (dessins animés, documentaires, clips de musique…) dans un environnement entièrement sécurisé et adapté à un jeune public« .

Alors que la version traditionnelle de Dailymotion permet à tout le monde d’envoyer et de regarder n’importe quelle vidéo, DM Kids propose 300 heures de vidéos pré-sélectionnées par des professionnels, avec un catalogue on ne peut plus rassurant pour les parents : Cartoon Network, Canal J, Gulli, Nickelodeon, PlayBac, La Cité des Sciences, le Futuroscope, M6 Clips, TV Animaux… Le tout saupoudré par quelques vidéos tirées du programme MotionMaker. Mais sans les traditionnels commentaires des internautes ni la possibilité de proposer ses propres vidéos.

Or l’annonce intervient au moment-même où l’UMP veut donner au CSA la possibilité de réguler les contenus diffusés sur les sites de partage de vidéos, et mise sur la future Hadopi et la psychose du pédophile pour imposer des filtres sur les ordinateurs de la famille. Avec DM Kids, Dailymotion est déjà fin prêt à accueillir les enfants dont les parents auront activé le filtre qui limite l’utilisation du web aux quelques sites dotés du label attribué par le CSA.

Faut-il ainsi créer un web épuré pour les enfants et leur cacher l’existence de contenus potentiellement violents ou obscènes ? Ou faut-il dès le plus jeune âge leur apprendre à faire le tri dans une jungle numérique dans laquelle ils devront évoler à l’âge adulte ? Dites-nous ce que vous en pensez.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés