L’avocat Jack Thompson peut ranger sa robe au placard, pour le plus grand bonheur des joueurs et surtout des studios de développement. Il est radié du barreau, et n’aura donc plus le droit d’exercer son honorable profession. Extrêmiste catholique, l’homme a mené pendant une dizaine d’années une croisade aveugle contre le jeu vidéo, trouvant tous les prétextes possibles pour sauter devant les caméras de télévision du pays et dénoncer avec rage la perversité et l’esprit du malin qui habite les jeux ayant l’audace d’afficher un peu d’hémoglobine de synthèse ou un bout de sein pixellisé.

Et il lui arrivait d’exagérer un tout petit peu, à Jack. Ou de déraper carrément. On se souvient par exemple de la lettre ouverte qu’il avait adressée à Bill Gates pour dénoncer la responsabilité du fondateur de Microsoft dans la tuerie de Virginia Tech. Il accusait sans vergogne Bill Gates d’avoir commercialisé le jeu CounterStrike qui aurait inspiré le tueur Cho Seung Hui… alors-même que Microsoft n’a rien à avoir avec ce jeu vidéo, et alors-même que le seul jeu auquel aurait joué Cho Seung Hui était… Sonic le gentil hérisson aux poils bleus.

Plus récemment, Thompson a perdu un procès contre l’éditeur du jeu vidéo GTA IV, Take Two, après avoir écrit cette fois à la mère de son président Strauss Zelnick, dont le nom peut laisser penser qu’ils ne partagent pas tout à fait la même confession religieuse. Dans sa lettre, l’avocat catholique disait son impression que le fiston avait été élevé « comme dans les jeunesses hitlériennes ». Ca ne ne s’appelle même plus de la provocation…

Finalement, Jack Thompson a été radié sur décision de la Cour Suprême de Floride, après une liste de 27 fautes déontologiques ou pénales commises par l’avocat, dont la communication de fausses informations, le harcellement d’une partie adverse, distribution criminelle de documents à caractère sexuel à des mineurs, etc., etc. Il dispose de 30 jours pour prévenir ses clients, expédier les affaires courantes et faire ses cartons.

Il aura ensuite tout le temps pour jouer à GTA IV.

Jack Thompson accuse CounterStrike et Microsoft d’être responsable du massacre de Virginia Tech sur Fox News :

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés