L’un des principaux fournisseurs d’accès à Internet de Malaisie, Shinjiru, a décidé le mois dernier de supprimer l’accès à plusieurs sites de liens BitTorrent qu’il hébergeait sur ses serveurs. Il répondait à des demandes pressantes des autorités locales, avec lesquelles il vaut mieux ne pas plaisanter. Mais rapidement, après seulement quelques jours, certains des sites coupés sont réapparus sans autre explication. TorrentFreak révèle qu’en fait, l’hébergeur et FAI a d’abord fait en sorte d’installer un mouchard sur le tracker avant de le remettre en route…

L’administrateur du site tbkresources.org, fermé puis réouvert « par magie », a ainsi découvert presque par hasard qu’un disque dur externe avait été monté sur leur serveur. « Il y a deux jours nous avons découvert qu’un disque dur externe été soudainement monté sur notre boîte (d’une manière assez maladroite, je dois dire), le support technique 24h/24 n’avait aucune idée d’où ça venait, jusqu’à il y a deux heures où un administrateur en chef a confirmé que ce disque avait été connecté par leur département juridique et qu’il n’était plus dans leurs mains« , explique le responsable du site.

Il a compris que quelque chose n’allait pas lorsque la charge sur le serveur était anormalement élevée, ce qui était probablement causé par la copie en simultané de toutes les données transférées et reçues par le site.

En secret, le FAI a donc copié l’intégralité du contenu et des communications du serveur, pour une raison qui reste pour le moment floue. Aucune action judiciaire ne semble avoir été prise à l’encontre du site, l’hébergeur agissait uniquement sous la pression du gouvernement malaisien.

D’autres trackers BitTorrent hébergés par Shinjiru sont probablement concernés, sans le savoir.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés