Google ne communiquera pas en clair les adresses IP des utilisateurs qui ont regardé des vidéos de Viacom sur YouTube. Les deux groupes sont arrivés à un accord pour mettre fin au début de scandale apparu après que Viacom a obtenu d’un juge l’ordre fait à Google de lui transmettre l’ensemble des logs de connexion et d’utilisation de YouTube (identifiant et adresse IP de l’utilisateur qui a regardé la vidéo, heure à laquelle il a commencé à la regarder et identifiant de la vidéo).

Finalement, YouTube et Viacom se sont mis d’accord pour masquer toute information qui pourrait permettre d’identifier un internaute, avant la transmission du log au groupe de cinéma et de télévision. Concrètement, les adresses IP et les identifiants seront remplacés par une « valeur unique », spécifique à chaque utilisateur, et Viacom a interdiction d’essayer de recouper les logs pour deviner l’identité de tel ou tel utilisateur.

Ces logs doivent permettre à Viacom de rassembler des éléments « scientifiques » pour venir à l’appui de sa plainte contre YouTube, à qui il réclame 1 milliard de dommages et intérêts pour le préjudice subi par la diffusion de certaines de ses séries TV et autres vidéos sur le service. Viacom compte notamment dans son portefeuille les actifs de MTV, Paramount et Dreamworks.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés