Facebook annonce un triplement de ses bénéfices pour le début de l'année 2016, par rapport à l'année précédente. La publicité sur mobile est toujours plus stratégique pour le réseau social.

Facebook va bien, merci pour lui. Alors que Twitter et Apple ne sont pas parvenus à répondre aux attentes des analystes, en loupant les prévisions des marchés pour le premier ou en présentant des résultats en baisse pour le second, le réseau social de Mark Zuckerberg est dans une bonne dynamique. C’est ce que révèlent ses résultats pour le premier trimestre 2016.

facebookhq
« Facebook aime ça. »

Le site communautaire américain a ainsi réalisé un bénéfice net de 1,51 milliard de dollars (soit 52 centimes par action) au cours des trois premiers mois de l’année, contre 512 millions de dollars un an plus tôt (soit 18 centimes par action). Côté chiffre d’affaires, celui-ci passe de 3,5 milliards de dollars au premier trimestre 2015 à pratiquement 5,4 milliards de dollars aujourd’hui.

Comme d’habitude, et donc sans véritable surprise, Facebook profite de la très forte attractivité de sa plateforme pour engranger des gains massifs dans la publicité. Rien de bien surprenant : avoir une communauté d’environ 1,65 milliard de membres, ça aide à attirer les annonceurs. Surtout que celle-ci est en hausse. L’an dernier, on comptait 210 millions d’inscrits de moins. Facebook attire toujours.

La publicité sur mobile est toujours plus stratégique pour Facebook

La publicité est d’ailleurs la principale source de revenus du réseau social, et de très, très loin. Les montants en question sont passés de 3,3 milliards de dollars en 2015 à 5,2 milliards cette année. Entre les deux trimestres, la progression est nette, de 57 %. Le mobile continue de prendre de l’importance dans ce secteur. C’est par ce canal-là que 82 % des gains publicitaires sont réalisés, contre 73 % en 2015.

La publication de ces résultats survient deux semaines après la conférence F8, qui a été l’occasion pour Facebook de présenter son actualité et ses projets pour les dix ans à venir, incluant la réalité virtuelle, la diffusion en direct, les bots pour interagir avec les usagers ou encore le succès de l’accès limité à Internet dans les pays pauvres. Autant d’annonces qui doivent montrer que le réseau social sait où il va.

À lire sur Numerama : Facebook F8  : Live, VR, Free Basics et Bots

 

 

Partager sur les réseaux sociaux