Linky, c'est le premier pas d'ERDF vers la consommation et la production d'électricité intelligentes. Le groupe a profité de la COP21 pour donner le coup d'envoi de son initiative.

Cela n’étonnera personne : ERDF a profité de l’ouverture de la COP21 pour lancer son compteur électrique nouvelle génération. C’est donc demain, mardi premier décembre, que les premiers compteurs Linky vont être installés dans les foyers. ERDF souhaite installer chez les particuliers environ 3 millions de compteurs d’ici à décembre 2016, date à laquelle la première phase de diffusion sera officiellement close. ERDF espère accélérer le rythme par la suite en posant jusqu’à 40 000 compteurs par jour, soit environ 8 millions de compteurs par an.

Pour l’utilisateur, Linky ne coûtera pas un rond : un technicien ERDF viendra remplacer votre vieux compteur par un compteur Linky et c’est l’entreprise qui prendra en charge la totalité des coûts. Pour ERDF, c’est environ 140 euros par compteur qu’il faudra débourser, un investissement massif qui devrait être rentabilisé sur le long terme puisque les relevés se feront automatiquement depuis ce compteur « connecté » qui s’inscrit dans le projet smart grid du gouvernement. Le but du projet, à terme, c’est de pouvoir mieux comprendre la consommation énergétique pour faire des économies d’échelle en rationalisant la production.

Cela ne va pourtant pas se faire sans casse : même si le remplacement du compteur est obligatoire, la collecte des données d’utilisation vers une centralisation dans un centre de traitement à Lyon n’est pas au goût de tous les consommateurs. Qui, en effet, garantira la sécurité de ces informations et pourra s’assurer qu’elles soient véritablement utilisées à des fins écologiques ?

De son côté, ERDF cherche à convaincre en affirmant que Linky permettra aux particuliers de faire des économies en leur permettant de suivre leur consommation énergétique journalière ou de personnaliser la consommation d’appareils électroménagers (par exemple, en activant autre chose que le chauffe-eau en heures creuses). Toutes ces questions ne manqueront pas d’être soulevées et débattues dans les mois qui viennent, d’autant que ERDF espère remplacer 90 % des compteurs d’ici 2021.

 

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés