Parce qu'il reprend beaucoup d'éléments de l'iPhone 8, l'iPhone SE peut capitaliser sur l'héritage du smartphone au design éprouvé pour devenir un objet facile à réparer.

Apple a décidé de réitérer le succès de l’iPhone SE avec une deuxième génération lancée au mois d’avril. Lancement d’un nouvel objet technologique oblige, iFixit, spécialiste des réparations (et du désassemblage), s’est penché sur le smartphone. Il lui a attribué la note de réparabilité de 6/10, soit la même que l’iPhone 8 (ou l’iPhone 11). Toutefois, ce score similaire ne dit pas tout.

« La plupart des composants sont modulaires et se remplacent individuellement. Ils sont en grande partie interchangeables avec les composants de l’iPhone 8 », peut-on lire dans la conclusion du rapport publié le 27 avril. Il s’agit d’un sacré avantage pour l’iPhone SE puisque les propriétaires pourront compter sur l’existence de composants éprouvés s’ils doivent réparer leur exemplaire.

Entrailles d’un iPhone 8 (à gauche) et d’un iPhone SE (à droite) // Source : iFixit

Tout ce que l’iPhone SE a en commun avec l’iPhone 8

iFixit a carrément dédié un article sur les éléments communs à l’iPhone SE et l’iPhone 8, appuyant la volonté d’Apple de recycler un maximum. D’un point de vue économique, l’intérêt est facilement identifiable : cela permet de rentabiliser des lignes de production en place depuis plusieurs années, de maîtriser les coûts et d’émettre moins de déchet. C’est d’ailleurs pour cette raison que la firme de Cupertino peut se permettre de lancer un smartphone à moins de 500 euros, constituant un rapport qualité/prix indéniable.

Du côté de l’utilisateur, ces similitudes permettront de trouver plus facilement des pièces de remplacement, qui plus est à moindres frais étant donné qu’elles commencent à dater. Pour les réparateurs, c’est une excellente nouvelle : nul besoin d’apprendre des nouveaux processus.

L’iPhone SE et l’iPhone 8 ont donc en commun :

  • Les caméras (les améliorations sont logicielles sur le SE) ;
  • Le tiroir SIM ;
  • Le dispositif Taptic Engine ;
  • L’assemblage de l’écran (y compris le microphone et le capteur de proximité) et, par extension, l’écran ;
  • Le haut-parleur.

iFixit note d’ailleurs que l’écran devrait être beaucoup moins coûteux à remplacer (quitte à perdre la fonctionnalité True Tone, qui adapte la température des couleurs à la luminosité extérieure). Normalement, c’est un composant très cher.

Ne sont pas interchangeables :

  • Le bouton Home ;
  • La batterie, malgré la même apparence (sur le SE, elle utilise le même connecteur que l’iPhone 11, sans être compatible pour autant).

«  Pour la plupart, les nouveaux iPhone sont lancés avec aucune rétrocompatiblité, nous sommes donc ravis de voir que l’iPhone SE accepte des pièces que les réparateurs ont déjà en stock », conclut iFixit. À cette durabilité hardware, on ajoutera celle du logiciel : avec sa puce A13 Bionic — la même que dans l’iPhone 11 Pro –, l’iPhone SE pourra tenir plusieurs années sans sourciller. 

Partager sur les réseaux sociaux