Les applications de transport sont très utilisées ce vendredi 13 septembre, alors qu'une grève des métros de grande ampleur a lieu à Paris. Certaines, qui ont pourtant des partenariats avec la RATP, affichent des prix très élevés, tandis que d'autres ont du mal à fonctionner.

La grève des métros organisée par la RATP ce vendredi 13 septembre 2019 a à peine commencé qu’elle a déjà des conséquences négatives sur certaines applications de transport censées aider les usagers à trouver des solutions alternatives pour se déplacer.

Comme il fallait s’y attendre, la demande est beaucoup plus forte que d’habitude pour d’autres modes de transport que le métro, que ce soient les VTC (véhicules de transport avec chauffeur), les scooters électriques en libre-service, les vélos ou les trottinettes.

Image promotionnelle de CityScoot

Numerama a scruté ce vendredi au matin l’état des applications de transport, et le résultat est mitigé. Si les trottinettes et vélos sont globalement épargnés, ce sont les apps de VTC qui connaissent le plus de soucis, comme nous l’avons remarqué, ainsi que plusieurs internautes franciliens qui ont également partagé des captures d’écran. Paradoxalement, certaines applications qui ne fonctionnent pas bien, ou sont bien trop chères, étaient mises en avant par la RATP la veille car proposant des réductions (au final, largement insuffisantes) sur des courses.

Katpen est hors de prix

L’ancienne app Chauffeur Privé, devenue Kapten, est actuellement une des plus chères sur le marché. Plusieurs internautes ont remarqué qu’il y avait d’énormes majorations, jusqu’à 100 euros pour certains trajets qui en valent 30 d’ordinaire. Numerama a par exemple observé qu’un trajet de 5km était proposé à 45 euros au lieu de 18 euros (majoration de 27 euros).

13/09/2019 // Source : Kapten/Numerama

Kapten avait pourtant vanté la réduction exceptionnelle qu’il mettrait en place pour pallier la hausse de tarifs : -20 % sur une course à Paris ce vendredi, dans la limite des 2 000 premiers clients. Malheureusement, le code promo n’était déjà plus disponible le jeudi au soir, en raison du gros succès de l’offre.

De plus, ces ristournes sont en fait bien moindres par rapport à la hausse des prix (majoration x2,5 ou x3 le prix classique).

Marcel est également très cher

Marcel, la startup française de VTC présente à Paris et en Île-de-France, a quant à elle aussi vu ses prix exploser ce vendredi 13 septembre. Pour le même trajet évalué plus haut (5 km dans le nord de Paris), nous observons une facture de 65 euros, ce qui est énorme, pour un trajet en Berline (proposé par défaut par l’app).

Capture de Marcel ce 13/09/19

Bon point toutefois : la réduction de 20 euros annoncée par Marcel la veille (et plébiscitée par la RATP sur son site)  fonctionne : il suffit d’insérer le code RATP 20 au moment du paiement pour obtenir la réduction.

Il est également possible de sélectionner la voiture e-co et non une berline, ce qui réduit la facture à 30 euros et non 45 euros (ce qui reste plus cher qu’en temps normal, mais moins).

Uber est cher (mais pas énormément)

Uber est moins cher que Kapten et Marcel, mais l’app de VTC leader sur le marché affiche toutefois des prix plus élevés qu’à l’accoutumée, et une majoration qui peut aller du simple au double.

La startup permet en revanche de passer à la recherche de vélos ou trottinettes JUMP dans son application : ceux-ci fonctionnent et bénéficient même d’une petite réduction (code RATP050). Mais encore faut-il que votre trajet ne soit pas trop long, et que vous soyez en état de vous déplacer avec ces modes de transport plus physiques.

L’application CityScoot crashe tout le temps

À plusieurs reprises ce vendredi matin, l’application CityScoot de partage de scooters électriques en libre-service que nous avons tenté d’ouvrir a crashé : parfois au démarrage, parfois pendant la réservation d’un scooter. Au total, en cinq tentatives, nous n’avons réussi à utiliser l’app qu’une seule fois.

CityScoot était mis en avant par la RATP comme solution alternative de mobilité, avec notamment 30 minutes de trajet offertes pendant 24 heures « pour toute nouvelle inscription » (lorsque l’app fonctionne, celui-ci est toujours valide).

L’application a probablement été victime de son succès… ce qui ne peut que réjouir son concurrent Coup qui, lui, ne connaît pas de problème à l’heure où nous écrivons ces lignes (et offre 10 minutes de trajet avec le code RATP-10).

Cet article a été mis à jour à 14h avec une précision sur les différentes offres de Marcel

Partager sur les réseaux sociaux