Sony a dévoilé un quatrième smartphone au format 21:9e. Le catalogue accueille le Xperia 5, que nous avons pu approcher à l'IFA.

Sur le marché des smartphones, le japonais Sony cherche un moyen de se différencier pendant que les autres font la course à l’innovation. Et il l’a peut-être trouvé avec son format d’écran 21:9. À l’occasion de l’IFA, le constructeur a levé le voile sur un quatrième modèle : après les Xperia 10, 10 Plus et 1, il est temps d’accueillir le Xperia 5. Dans la gamme, il vient se placer sous le Xperia 1, avec une fiche technique bien fournie, mais quelques sacrifices pour proposer un prix plus abordable (799 contre 999 euros).

On retrouve donc le processeur Qualcomm Snapdragon 855 épaulé par 6 Go de RAM et le même dispositif pour les photos. À l’arrière, il s’articule autour de trois capteurs : un 12 mégapixels avec stabilisation optique, un grand angle de 12 mégapixels et un téléobjectif de 12 mégapixels (zoom x2). Il y aussi la certification IP68 pour la résistance à l’eau. Qu’est-ce qui change face au Xperia 1 ?

Sony Xperia 5 (à gauche) versus Sony Xperia 1 (à droite) // Source : Numerama

Non, le Xperia 5 n’est pas un smartphone 5K

Le Xperia 5 troque l’écran 6,5 pouces 4K UHD pour un 6,1 pouces Full HD+ — toujours en OLED en revanche. Le changement de définition permet de faire baisser le prix (en prime, la 4K a du mal à se justifier sur une très petite taille), mais, aussi, d’améliorer l’ergonomie du téléphone avec une largeur revue à la baisse. Plus étroit, le Xperia 5 tient beaucoup mieux en main et le pouce va plus facilement d’une extrémité à l’autre (le haut de l’écran reste difficilement accessible).

Le dos du Sony Xperia 5 // Source : Numerama

Avec le ratio 21:9, Sony brandit fièrement l’argument cinéma au moment de visionner des contenus vidéo. L’immersion serait alors meilleure, grâce notamment à la disparition des bandes noires. Pour le rendu en général, le Xperia 5 s’en remet à deux modes : un classique inspiré des téléviseurs Bravia et un Creator censé reproduire plus fidèlement la vision artistique des cinéastes (avec Netflix, par exemple). Une comparaison côte à côte souligne quelques différences dans la reproduction des couleurs et/ou la mise en avant de certains détails. Bien sûr, l’écran est compatible HDR10+ et les haut-parleurs promettent du Dolby Atmos (rires).

Le multitâche sur le Sony Xperia 5 // Source : Numerama

Le 21:9 s’accompagne d’un design pour le moins étonnant : le Xperia 5 est long, très long. Sony s’appuie sur cette distinction esthétique pour proposer du multitâche maison, qui affiche deux applications en même temps (une en haut, une en bas). Pour le déverrouillage, la multinationale continue de faire confiance à un capteur d’empreintes digitales situé sur la tranche. En somme, le Xperia 5 est loin d’être un concentré des technologies du moment (il n’y a même pas de recharge sans fil).

Le Xperia 5 sera disponible au début du mois d’octobre. Les précommandes seront lancées la semaine prochaine avec une offre coup de poing : le smartphone sera livré avec une paire d’écouteurs sans fil WF-1000XM3 à réduction de bruit active (les derniers). Elle est vendue 250 euros, soit à peu près le tiers du prix du téléphone.

Et non, personne ne sait pourquoi il se nomme « 5 ».

Crédit photo de la une : Numerama

Partager sur les réseaux sociaux