Plusieurs abonnés se sont plaints ces dernières semaines des soucis de la Freebox Delta avec la 4K et le HDR. Sur le site listant les bugs de la box, l'un des responsables chargé du développement a expliqué qu'une limite matérielle empêche l'appareil de gérer le 4K HDR de YouTube.

Mise à jour : auprès de Numerama, Free a confirmé que le problème touchait YouTube. L’opérateur affirme en revanche que « la 4K HDR fonctionne sans problème sur Netflix ou certains films Canal VOD  », contrairement à ce que des internautes semblent reprocher.

Free en avait fait l’un de ses arguments commerciaux, au moment de la présentation de la Freebox Delta : sa box a «  la meilleure résolution avec la 4K HDR ». Grâce à cet affichage de pointe, l’abonné bénéficie « d’une expérience visuelle spectaculaire avec encore plus de contraste et des couleurs totalement optimisées ». En somme, l’image est « sublimée », « parfaite » même. Tout cela, grâce aux hautes fréquences lumineuses.

Dans les faits, la réalité paraît plus compliquée. Si la documentation de la Freebox Delta mentionne bien une compatibilité 4K HDR 10 pour la vidéo, des clients de l’opérateur se sont plaints sur le site listant les bugs de la Freebox Delta de l’impossibilité de profiter du HDR en 4K. C’est le cas de cet utilisateur, ne0master, qui explique ne pas pouvoir profiter de Netflix en ultra haute qualité.

Une image sublime, s’il s’agit de la bonne source vidéo.

Mécontentement d’abonnés

« Lorsque je lis une série en 4K HDR avec l’application Netflix de la Delta, le flux ne semble pas être en HDR, et ce même si je force le mode HDR de ma TV (la qualité d’image est alors fortement dégradée) », écrit-il. Un autre internaute, HotSpot, confirme et surenchérit, en déclarant que «  ce problème concerne tous les types de flux lus sur le player Devialet même le tuner TNT ».

En matière de télévision, la 4K — ou UHD pour être plus exact — désigne un format d’image numérique proposant une définition de 3840 x 2160 pixels. Quant au HDR, l’acronyme signifie « high dynamic range », soit image « à grande gamme dynamique ». Cela consiste à représenter plusieurs niveaux d’intensité lumineuse dans une image, pour faire faire ressortir les parties claires et sombres d’une photo ou d’une vidéo.

La 4K n’a pas le même éclat selon que vous activiez ou non le HDR.

L’expérience de ces deux spectateurs tranche avec la promesse faite par Thomas Reynaud, le directeur général délégué d’Iliad, la maison-mère de Free. En décembre, celui-ci lançait que les abonnés de l’opérateur « auront accès à la meilleure expérience Netflix avec […] la 4K HDR  ». Mais pour cela, le client doit remettre la main au porte-feuille, car seul le flux de base est inclus.

Mais Netflix n’est pas un cas isolé. Comme le suggérait HotSpot, d’autres flux sont à la peine. C’est le cas de YouTube, en témoigne ce ticket : Dominic a signalé début juin qu’il ne peut pas profiter de la 4K et du HDR en même temps : « Lorsque j’essaie de lancer une vidéo au format 4K HDR sur YouTube, la résolution maximale proposée est de 1080p, par contre si la vidéo n’est pas HDR la vidéo peut-être lue en 4K ».

Le problème est également mentionné dans les commentaires de ce troisième ticket, très long, qui s’attarde spécifiquement sur une qualité image de la sortie HDMI dégradée.

La Freebox Delta a aussi certaines limites techniques. // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Cette incompatibilité ne sera malheureusement pas corrigée, de l’aveu même d’un des responsables du site de suivi des bugs. «  Il s’agit là d’une limite matérielle qu’il n’est pas possible de corriger », expose un certain Thibault. Il confirme plus loin que c’est bel et bien « impossible » pour YouTube à un intervenant qui tentait de le renvoyer à la documentation de la Freebox Delta.

Le ticket a depuis été fermé, avec la mention « ne sera pas implémenté ».

Le processeur en question

Cette conclusion n’a pas manqué de faire réagir les internautes qui reprochaient à la box de ne pas fournir de la 4K HDR avec Netflix. L’architecture matérielle de la box est « foireuse », lance HotSpot. « Je crois qu’on c’est bien fait arnaquer », estime Dominic. La faute, à leurs yeux, au processeur Qualcomm Snapdragon APQ8098, décrit par Free comme « ultra puissant ».

Cette nomenclature désigne le Snapdragon 835. La page sur le site de Qualcomm ne dit pas qu’il peut gérer en même temps le 4K et le HDR, contrairement au Snapdragon 845, processeur qui a été annoncé par la presse spécialisée comme taillé pour la 4K HDR (voir aussi ce sujet de FrAndroid). Le 835 a été annoncé en janvier 2017 et son successeur en décembre, soit un an avant l’arrivée de la Freebox Delta.

Le Snapdragon 845. // Source : Qualcomm

« Pourquoi n’ont-ils pas mis un Snapdragon 845, sorti quelques semaines plus tard que le 835  alors qu’il est largement taillé pour le 4K ? », s’interroge Dominic, qui reproche le flou de la communication commerciale de Free sur la 4K HDR et affirme qu’il va faire déposer une demande de déremboursement. « En usage Box TV, il y a un monde qui sépare le 835 du 845 », abonde HotSpot.

Si la limite matérielle pour le 4K HDR concerne uniquement l’application YouTube, il y a au moins une bonne nouvelle : sa prise en charge pour la télévision par IP (IPTV) « est à venir » selon Thibault, l’administrateur du site. Mais pour YouTube, il faudra manifestement en faire le deuil, et cela même si la plateforme américaine prend en charge depuis longtemps ces deux affichages (2014 pour la 4K et 2016 pour le HDR).

À lire sur Numerama : Ce qui cloche avec la Freebox Delta

Partager sur les réseaux sociaux