L'iPhone disposera tôt ou tard la 5G. Mais ce ne devrait pas être dès 2019, car le réseau reste tout simplement à construire.

C’est en septembre 2019 que se tiendra la prochaine conférence dédiée à l’iPhone, comme chaque année. Parmi les grandes inconnues figure la question de la compatibilité avec la 5G. Le prochain smartphone de la firme de Cupertino sera-t-il capable de proposer de l’ultra haut débit mobile ? Après tout, des constructeurs ont bien lancé des téléphones compatibles, comme Samsung et le Galaxy S10 5G.

En réalité, il est tout à fait improbable qu’Apple annonce un iPhone 5G en 2019. Il n’y a aujourd’hui qu’une poignée de dans le monde qui a commencé à déployer un réseau 5G. Et dans le cas où le chantier a d’ores et déjà commencé, les infrastructures de nouvelle génération qui sont installées sur le terrain sont bien trop embryonnaires pour changer vraiment la donne dans le quotidien du mobinaute.

La 5G émerge à peine

En Europe, on ne compte que trois pays qui ont commencé à allumer leurs antennes : le Royaume-Uni, la Suisse et l’Espagne. En Allemagne, les fréquences viennent tout juste de finir d’être réparties entre quatre opérateurs à la suite d’interminables (et très lucratives) enchères. Quant à la France, la distribution des fréquences ne devrait se faire qu’au cours du premier semestre 2020.

Ce qui est vrai à l’échelle européenne l’est aussi au niveau mondial : hormis la Corée du Sud, qui est le pays le plus en avance sur le sujet, seules quelques zones urbaines, aux États-Unis par exemple, commencent à avoir un début de couverture. Aussi, à part pour les quelques personnes résidant au bon endroit, la 5G ne sera pas une réalité pour la grande majorité avant plusieurs années.

Dans ces conditions, à quoi bon inclure dès à présent un composant dans l’iPhone qui ne pourra pas servir à ce à quoi il est destiné ? C’est le point de vue que défend l’analyste Ming-Chi Kuo, fin connaisseur d’Apple. L’iPhone compatible 5G est plutôt à attendre pour l’année d’après. Lancé en fin d’année de 2020, il arriverait au moment de la montée en puissance du déploiement dans nombre de pays.

En Europe, le calendrier du déploiement de la 5G demande aux États membres d’avoir au moins une ville couverture en 5G en 2020 puis, en 2015, de la proposer dans les grandes villes et le long des grands axes de transport. Mais bien entendu, libre aux opérateurs de suivre un agenda plus ambitieux.

Partager sur les réseaux sociaux