Les règles d'utilisation de Youtube ont changé afin de lutter plus efficacement contre la haine en ligne et la désinformation. La plateforme vise particulièrement les vidéos suprémacistes et négationnistes.

Youtube a annoncé l’évolution de certains de ses règles. Dans un communiqué publié le 5 juin sur le blog officiel de la plateforme, la société explique que « toute vidéo affirmant qu’un groupe est supérieur à un autre pour justifier la discrimination, la ségrégation ou l’exclusion en prenant comme base l’âge, le genre, la race, la caste, la religion, l’orientation sexuelle ou le statut de vétéran sera désormais prohibée. » Youtube insiste particulièrement sur les vidéos qui cherchent à promouvoir l’idéologie nazie ou à réfuter l’existence de certains événements, tel que l’Holocauste.

Des règles plus dures

Le changement des règles ne signifie pas que Youtube ne bannissait aucune vidéo de ce genre auparavant. Cela dit, il n’était pas difficile de trouver des productions conspirationnistes ou glorifiant certains groupes ayant pour objectif d’inciter à la haine. En s’attaquant précisément à ces vidéos, Youtube espère réduire drastiquement leur nombre et la fréquence de leurs apparitions.

Il est pour l’instant facile de trouver des vidéos problématiques. // Source : Youtube

Au-delà de la suppression des vidéos, la société promet également de pénaliser directement leurs auteurs. Youtube a donc mis à jour la politique de son programme partenaire. S’il publie régulièrement des contenus haineux ou visant à désinformer, le vidéaste ne pourra plus monétiser aucune de ses vidéos, même si elles respectent les règles. Dans les cas les plus extrêmes, la chaîne pourra même être supprimée. On ignore par contre à partir de quel moment Youtube considère qu’une chaîne « va trop loin ». Difficile donc de juger l’efficacité d’un tel procédé avant que les premières punitions ne tombent.

Les recommandations : le prochain objectif de youtube

Les nouvelles règles de Youtube sont effectives depuis leur annonce le 5 juin et d’autres changements sont à prévoir sur la plateforme. Son algorithme de recommandation sera notamment modifié pour éviter de promouvoir les vidéos dont le contenu n’est pas loin d’enfreindre les règles. Sur son blog, la société donne l’exemple des « productions qui affirment que la Terre est plate. »

Le nouvel algorithme, testé aux États-Unis depuis janvier 2019, aurait permis de «  réduire les recommandations de ce genre de vidéos de 50 %. » Il faudra attendre la fin de l’année pour voir ce système s’étendre à d’autre pays.

Au même moment, YouTube est sous le feu de critiques pour avoir tardé à agir concernant le harcèlement homophobe d’un journaliste gay, affirmant d’abord que la chaîne concernée n’était pas contraire à ses règles d’utilisation.

Partager sur les réseaux sociaux