Déjà retardée de plus d'un mois, la sortie du Samsung Galaxy Fold pourrait encore se faire attendre. Selon plusieurs médias coréens, le smartphone ne fera pas son apparition en juin.

La sortie du Samsung Galaxy Fold n’est pas pour tout de suite, selon The Korea Herald et Yonhap. Des sources anonymes de l’industrie ont indiqué aux médias coréens que le smartphone pliable ne débarquera pas en juin. Repoussé à une date indéterminée en avril dernier, le lancement du smartphone était pourtant annoncé comme « très proche » par certains cadres de Samsung. DJ Koh, le directeur général de la société, avait même annoncé début mai : «  Nous ne serons pas trop en retard. » Si le Galaxy Fold n’est pas disponible en juin, il sortira (au minimum) plus de deux mois après sa date de lancement officielle.

Il faudra encore attendre un certain temps avant d’avoir accès à cette boite. // Source : Youtube/Samsung

Selon les sources de Yonhap, le retard pris par Samsung vient des « difficultés à améliorer la qualité de certains composants, notamment le film transparent.  » Cette couche de protection est au cœur des problèmes du Fold puisque plusieurs utilisateurs ont cassé leur appareil en l’enlevant. Pour que le système de pliage de son smartphone fonctionne comme il faut, la société coréenne a besoin d’améliorer cet élément. Si le film pose toujours problème, l’important retard de l’appareil est logique.

Samsung risque de perdre ses précommandes

Pendant que Samsung prend le temps d’améliorer le Galaxy Fold, une date importante se rapproche. Si la firme n’est pas capable de livrer le smartphone aux clients qui l’ont acheté d’ici le 31 mai, toutes les précommandes seront annulées. Une décision imposée par la Federal Trade Commission (FTC) qui peut être reportée si Samsung obtient l’autorisation de l’agence américaine.

La possibilité de perdre ses précommandes ne semble pas effrayer Samsung. Début mai, la société avait envoyé un message à toutes les personnes ayant acheté le Fold pour leur proposer d’annuler leur commande — ce qui semble toutefois être la moindre des choses au vu de la polémique mondiale autour du smartphone à 2 020 euros.

Partager sur les réseaux sociaux