Samsung a poussé le plus célèbre site de démontage de smartphones, iFixit, à retirer son analyse technique du Galaxy Fold ! En pleine controverse sur la solidité du smartphone pliable, cela risque de se retourner contre l'entreprise sud-coréenne.

Samsung vient de se tirer une balle dans le pied. Alors qu’il a déjà fort à faire avec la controverse sur la fragilité du Galaxy Fold, son tout premier smartphone pliable, dont la sortie a été reportée à une date ultérieure, le constructeur sud-coréen a réussi le tour de force assez invraisemblable de sauter à pieds joints dans une nouvelle affaire : celle de la censure d’un site de démontage de smartphone.

Le site en question s’appelle iFixit. Sans doute ce nom vous est-il familier : il s’agit de la plateforme la plus réputée dans ce domaine : elle propose des guides de réparation pour le grand public et note sur 10 la facilité générale de l’intervention. Elle juge aussi le degré de réparabilité des mobiles. On trouve ainsi des vues éclatées de très nombreux produits, y compris ceux de Samsung.

Jusqu’à présent, cela ne posait pas de problème : iFixit propose depuis bien longtemps des démontages de la marque asiatique, qu’il s’agisse de produits très récents et très connus (comme la Gamme Galaxy S, du S4 au S10, et la gamme Note, avec les 8 et 9) ou de modèles bien plus confidentiels et relativement vieillots : GT-E2120, SGH-C450, SCH-8500, SGH-A117 ou encore Jitterbug.

Galaxy Fold
Galaxy Fold. // Source : Samsung

iFixt retire son analyse

Mais pour le Galaxy Fold, cette vue éclatée a posé problème. C’est ce qu’explique l’équipe du site dans un billet de blog le 25 avril. Il est expliqué que la vue éclatée du smartphone et la tentative d’explication de sa fragilité ont dû être retirées deux jours après leur mise en ligne sur le site. La raison ? C’est Samsung qui en a fait la demande, via un partenaire de confiance d’iFixit qui a fourni le modèle de test au site.

« Nous ne sommes aucunement tenus de retirer notre analyse, légale ou autre. Mais par respect pour ce partenaire, que nous considérons comme un allié pour rendre les appareils plus réparables, nous avons choisi de retirer notre histoire jusqu’à ce que nous puissions acheter un Galaxy Fold dans le commerce », déclare iFixit. Et d’ajouter avoir hâte d’en partager davantage dès que possible.

Le commentaire du site, bien qu’il n’entre pas dans les détails, semble toutefois suggérer que le problème ici n’est pas tant le démontage du Galaxy Fold en tant que tel, mais plutôt le fait que celui-ci ait été publié avant l’heure — avant le lancement officiel du smartphone pliable. C’est ce que l’on comprend du propos de l’équipe, qui semble dire qu’il remettra en ligne son article dès que la carrière commerciale du mobile débutera.

Samsung Galaxy Fold // Source : Samsung

Effets indésirables à prévoir

Sauf qu’en pleine polémique sur la solidité du Galaxy Fold, cette explication, si elle exacte et compréhensible, sera surtout inaudible. Elle apparaît d’abord comme un acte de censure qui produira inévitablement des effets indésirables pour Samsung. Outre la mauvaise image que cela donne au groupe sud-coréen, elle risque surtout de produire un effet Streisand.

C’est ce que suggèrent nos confrères de FrAndroid, qui font remarquer que l’article est accessible du fait d’une copie effectuée sur la plateforme Web Archive et que ses grandes conclusions, qui étaient déjà reprises par plusieurs sites, pourraient désormais l’être par encore plus de médias. Résultat : ce que cherche à masquer Samsung sera au final encore plus exposé à la lumière médiatique.

Crédit photo de la une : Samsung

Partager sur les réseaux sociaux