Si vous vous êtes inscrit à Bloctel lors de son ouverture, vous allez devoir renouveler le blocage publicitaire.

En juin 2016, le gouvernement français a ouvert un service nommé Bloctel. Son but ? Mettre votre numéro de téléphone portable ou fixe sur une liste rouge qui empêche théoriquement tout démarchage commercial non sollicité. Les opérateurs de ce type de campagnes doivent donc y avoir accès et supprimer de leurs bases de données les numéros qui y figurent. Après 3 ans, Bloctel invite ses utilisateurs par courriel à renouveler leur inscription sur cette liste, l’opération n’étant valable que pendant cette période.

Si vous vous êtes inscrits à l’ouverture du service, c’est donc le moment de penser à renouveler votre inscription, qui sera annulée en juin 2019. C’est ce qu’indique le courriel reçu à la mi-mars 2019, rédaction de Numerama incluse. Pour ce faire, rien de plus simple :

  • Connectez-vous à votre compte Bloctel (vérifiez toujours que l’adresse est en .gouv.fr)
  • Vérifiez le ou les numéros que vous souhaitez bloquer
  • Cochez la case prévue pour le renouvellement
  • Cliquez sur Valider.

Et c’est tout : vous aurez ainsi début une nouvelle période de 3 ans de blocage de la publicité pour vos numéros de téléphone.

Bloctel et son interface… simple // Source : Bloctel

Est-ce que cela marche ?

Après trois ans d’utilisation, le bilan est plutôt positif sur nos numéros de test. Le démarchage sauvage est de l’histoire ancienne et nous n’avons jamais été contactés par des services que nous n’utilisons pas. En revanche, cela ne bloque pas le démarchage des services auxquels nous sommes inscrits — cartes de fidélité, opérateurs téléphoniques et autres fournisseurs d’énergie ne se privent pas pour nous contacter de manière abusive. C’est tout le problème de Bloctel qui ne se concentre que sur les numéros de démarchage tiers.

S’inscrire sur Bloctel, c’est aussi avoir un moyen simple de dénoncer les entreprises qui contreviennent à ces instructions. Dans l’interface du site, vous pouvez dénoncer un démarchage publicitaire en notant le numéro de l’appel, l’heure de la journée, etc. Les SMS publicitaires sont aussi concernés.

En attendant cette fonctionnalité native proposée par les systèmes d’exploitation mobiles, Android en tête, Bloctel reste une bonne solution.

Partager sur les réseaux sociaux