iFixit s'est intéressé au cas iPad Pro, lui infligeant une note de réparabilité de 3/10.

Peu après le lancement de l’iPad Pro 10,5 pouces, sorti en juin 2017, iFixit lui avait attribué un piètre 2 sur 10, ce qui signifie que la réparabilité de la tablette est loin d’être une sinécure. Quid de l’iPad Pro 2018, affublé d’une dalle de 11 ou 12,9 pouces et de la reconnaissance faciale Face ID ? Ce n’est pas beaucoup mieux : 3 sur 10, selon le verdict rendu le 12 novembre 2018. Comme le dernier MacBook Air.

Pour rappel, iFixit est notamment un spécialiste du désassemblage de produits high tech, permettant de découvrir à quel point il peut être délicat de procéder à des réparations à la maison. Dans le cas du nouvel iPad Pro, il sera préférable de passer par un Apple Store ou un centre agréé.

Des adhésifs partout

Dans son analyse, iFixit n’a décelé que deux points positifs et c’est l’un d’eux qui permet d’obtenir un meilleur score que la précédente génération. Ainsi, contrairement au port Lightning, attaché à la carte mère, l’USB-C — qui le remplace — est indépendant. En somme, on peut plus facilement en changer. Par ailleurs, nos confrères soulignent que l’absence d’un bouton Home, susceptible de connaître des défaillances, est positive. 

Dans les caractéristiques qui commencent à fâcher, iFixit met le doigt sur une batterie solidement fixée par des adhésifs conventionnels (top) couplés à d’autres qui le sont beaucoup moins (pas top). Même s’ils permettent de solidifier l’intérieur de l’iPad Pro, ils rendent la réparation toujours plus complexe et périlleuse. Et s’il salue la fusion entre la dalle LCD et le panneau avant en verre quant à la simplification de l’ouverture, le média s’attend à voir des coûts de réparation à la hausse. 

Bref, ne faites pas tomber votre iPad.

Crédit photo de la une : iFixit

Partager sur les réseaux sociaux