BMW va mettre à jour les caractéristiques de la batterie installée dans l'i3 afin qu'elle avale quelques kilomètres supplémentaires.

À l’heure de l’électrification, les voitures qui ont déjà pris le pli depuis quelques années paraissent parfois désuètes en matière d’autonomie. C’est par exemple le cas de la BMW i3, qui va se remettre un peu à niveau à compter de novembre 2018. Dans un communiqué de presse publié le 28 septembre 2018, le constructeur allemand a officialisé une nouvelle batterie, qui passe de 33 à 42.2 kWh.

Ce léger boost permettra à la i3, et sa variante plus sportive, de gagner quelques kilomètres d’autonomie. Mais pas de quoi sauter au plafond non plus. Selon les chiffres fournis par BMW, la version normale passera de 235 – 255 à 285 – 310 kilomètres (cycle WLTP). Précision de taille : en condition réelle, ce sera toujours moins que ces performances — théoriques — annoncées.

BMW i3 // Source : BMW

Gain d’autonomie pour la BMW i3

Le reste des caractéristiques techniques ne changera pas : la i3, basée sur la technologie eDrive, avalera toujours le 0 à 100 km/h en 7,3 secondes (6,9 pour la i3s). Au moins, elle ne sera pas plus lente malgré une batterie un peu plus plus imposante. Au niveau de la recharge, on pourra récupérer 80 % de la batterie en 15 heures sur une prise secteur (un peu plus de 3 heures avec une Wallbox). 

En prime, BMW en profite pour garnir son offre :

  • Un pack sport pour la i3 ;
  • Une nouvelle peinture métallisée  Beige Jucaro ;
  • Une finition Loft pour l’habitacle ;
  • Phares LED fournis de série (avec feux adaptatifs en option).

Pour BMW, cette petite mise à jour de la i3 permet d’occuper l’espace médiatique alors que Mercedes et Audi viennent de lever le voile sur un SUV 100 % électrique. De son côté, il travaille sur un iX3.

Partager sur les réseaux sociaux