Avec huit appareils connectés et équipés de l'assistant personnel Alexa prévus pour la fin de l'année, Amazon entend s'installer durablement dans votre maison. Parmi les cibles du géant de l'e-commerce, la cuisine et la voiture.

Amazon n’entend pas cantonner son assistant personnel à son enceinte intelligente. Le géant du commerce électronique compte le déployer bien plus largement dans les foyers, selon les informations de la chaîne de TV américaine CNBC. Et pour ce faire, plusieurs appareils connectés à Alexa — le nom de l’assistant personnel intelligent — doivent être commercialisés d’ici la fin de l’année.

Ces appareils incluraient un four à micro-ondes, un amplificateur, un récepteur, un caisson de graves mais aussi un accessoire de voiture dont la fonction n’est pas encore connue. De toute évidence, et si les indiscrétions du média sont exactes, Amazon adopte une stratégie de diversification en prévoyant de commercialiser une petite dizaine de nouveaux appareils connectés, contrôlables via Alexa.

Amazon Echo // Source : Flickr/CC/Stock Catalog (photo recadrée)

À la conquête du foyer

L’assistant personnel sera directement implanté dans certains appareils, de sorte que vous puissiez dialoguer avec en toutes circonstances. On peut d’ores et déjà imaginer converser avec l’assistant pendant que votre plat réchauffe au micro-ondes. Toujours d’après CNBC, Amazon devrait en dire un peu plus sur ce sujet à l’occasion d’une conférence prévue à la fin du mois de septembre.

« Nous voulons que les clients soient capable d’utiliser Alexa peu importe où ils soient  »

L’intention d’Amazon est en tout cas limpide : « nous voulons que les clients soient capable d’utiliser Alexa peu importe où ils soient », déclarait fin juillet Jeff Bezos, le patron d’Amazon. Amazon entend avoir une place dans le marché de la maison connectée et il ne compte pas s’y limiter puisque l’entreprise vise aussi les voitures. En somme, ce sont les lieux de vie les plus fréquentés que vise le groupe.

Amazon devra mener ce projet tout en maintenant sa position sur le marché des enceintes connectées, un défi que les efforts de Google (Google Home) et Apple (HomePod) compliquent. La multinationale reste pour l’heure très discrète : elle n’a fait aucun commentaire. Il faudra attendre la conférence de l’entreprise pour découvrir plus en détail le fonctionnement de ces futurs appareils.

Partager sur les réseaux sociaux