Après Facebook et Instagram, le réseau social à l'oiseau bleu aimerait aussi qu'une petite pastille verte s'affiche lorsque vous êtes « en ligne ». Ou comment la dictature de l'instantanéité continue de gagner du terrain.

Twitter teste l’intégration à sa plateforme de la petite pastille verte qui correspond à un statut « en ligne », a repéré Endgadget le 1er septembre 2018. C’est Sara Haider, chef de produit chez Twitter, qui a publié des captures d’écran de ces tests sur la plateforme la veille, notamment pour obtenir des retours des internautes.

Parmi les innovations envisagées, il y a la possibilité de créer des « fils » Twitter qui auraient une couleur différente en fonction des réponses des utilisateurs. Mais, comme l’a noté un internaute, les captures postées montrent aussi l’existence d’une «  pastille verte » qui représenterait le statut « en ligne ».

« C’est juste une ébauche », précise Sara Haider, « mais l’une des choses sur laquelle nous travaillons repose sur la manière dont on peut signaler spécifiquement que vous êtes en ligne et que vous cherchez à discuter ». Elle précise : « Il y a une spécificité à rechercher la conversation immédiatement. C’est la différence entre faire un tour sur Twitter d’un œil détaché pendant une réunion ou être dans le train pendant 45 minutes . »

Le nouveau statut En Ligne sur Instagram // Source : Instagram

La dictature de l’instantanéité, volume 2

Déjà présent sur Facebook, Messenger et Instagram, le petit rond vert est en train de devenir un symbole universel de la disponibilité en ligne. Sur toutes les autres plateformes, ce statut peut être désactivé — l’option le serait probablement aussi sur Twitter, si le réseau venait à la mettre en place. Mais si vous la désactivez… vous ne pourrez plus voir qui de vos contacts est en ligne.

Le choix est donc cornélien (voire pernicieux) : voir et être vu, ou protéger votre statut de connexion mais ne pas pouvoir épier vos pairs ? En juillet dernier alors qu’Instagram instaurait sa pastille verte, nous dissertions déjà sur l’intérêt d’un tel outil qui, à défaut d’être utile, a tout pour devenir un nouvel outil de stalking indispensable.

Mais Twitter est également connu pour être une plateforme où le cyberharcèlement est fréquent, notamment à l’égard des femmes. Mettre en place un outil supplémentaire qui indiquerait à tous les internautes quand une internaute est connectée pourrait renforcer ce sentiment d’insécurité, et favoriser les actes de harcèlement.

Partager sur les réseaux sociaux