Samsung a développé une nouvelle dalle OLED définie comme incassable. Elle est destinée au marché des téléphones portables, mais pas seulement.

Samsung veut rester roi dans le domaine des petits écrans OLED, majoritairement destinés à être intégrés à des téléphones portables. Le constructeur coréen le prouve une fois encore à la faveur d’un communiqué de presse publié le 25 juillet 2018 et dans lequel il présente une dalle décrite comme incassable.

En guise d’argument autre que les promesses, Samsung s’appuie sur une certification du Underwriters Laboraties (UL), lui-même approuvé par l’Occupational Safety and Health Administration, agence gouvernementale régissant les règles de sécurité dans un environnement professionnel.

Galaxy S9. Samsung

Jusqu’à l’usage militaire

La technologie de Samsung, articulée autour d’un substrat incassable associé à une plaque de plastique fortifiée, a passé plusieurs tests : 26 chutes de 1,2 mètre et des conditions extrêmes (71 et -32 degrés). À l’issue de chacun des tests, la dalle a continué à fonctionner normalement avec aucun dégât sur la face, les côtés ou les coins. Même une chute de 1,8 mètre, « supérieure aux standards de l’armée américaine », ne lui a rien fait. Toutefois, on est encore loin de l’iPhone ayant miraculeusement survécu à un voyage de 137 mètres

Hojung Kim, patron de l’équipe communication chez Samsung Display, est fier du résultat et loue les vertus de cette dalle : « La couche en plastique fortifié est spécialement adaptée aux objets électroniques portables, non seulement grâce à ses caractéristiques incassables, mais aussi par sa légèreté, son pouvoir de transmission et sa solidité, des attributs similaires au verre. » 

Si Samsung veut d’abord utiliser son écran pour des smartphones (à partir du Galaxy S10 ?), il devrait aussi le proposer dans d’autres marchés plus ciblés (ordinateurs de bord des voitures, appareils mobiles militaires, consoles de jeux vidéo et tablettes PC). 

Partager sur les réseaux sociaux