Pour fêter la 100 000e Leaf vendue au Japon, Nissan dévoile un aperçu de ce que pourrait être une version cabriolet. Elle ne sera pas commercialisée.

Très actif sur le marché de la voiture électrique, Nissan trouve quand même le temps de s’amuser. En témoigne cette Leaf Open Car, une version cabriolet de sa berline venant d’accueillir sa deuxième génération. Elle a été conceptualisée afin de fêter la cent millième vente de la Leaf au Japon depuis la commercialisation lancée en 2010. Le communiqué de presse du 29 mai 2018, ne contenant aucune donnée technique, précise que l’entrée en production n’est pas prévue pour le moment, ce que Nissan France nous a confirmé par téléphone. Au moins la silhouette existe dans l’imaginaire des ingénieurs du constructeur.

Nissan Leaf Open Car

L’électrique cheveux au vent

Pour passer en format cabriolet, la Leaf supprime simplement les portes arrières et le toit. On retrouve donc le même museau, mais aussi l’ensemble de la partie arrière, ce qui donne un résultat assez étonnant quand on connaît le look habituel des véhicules de ce type. De fait, sur cette Leaf Open Car, la banquette arrière est très, très haute. Mais il faut garder à l’esprit qu’il s’agit uniquement d’un moyen de célébrer un palier commercial, sachant que la Leaf est aujourd’hui la voiture 100 % électrique la plus vendue au monde avec 325 000 unités écoulées.

On notera que ce n’est pas la première fois que Nissan imagine des déclinaisons de sa Leaf : on a par exemple eu droit à des moutures Grand Touring et Nismo. Sans oublier la Sylphy, modèle quatre portes conçu pour le marché chinois et qui, lui, sera bel et bien disponible dans les concessions Nissan.

Nissan Leaf Open Car

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.