OVH n'accepte plus de nouvelles inscriptions pour hubiC, son service de stockage pour le grand public. L'entreprise ne compte pas non plus le faire évoluer à l'avenir.

Vous cherchiez une plateforme sur laquelle placer certaines de vos données, afin de pouvoir y accéder à distance depuis n’importe où ? Dans votre tour d’horizon pour déterminer quelle est l’offre qui vous convient de mieux parmi les nombreux services de stockage qui existent, il va vous falloir faire sans hubiC : en effet, plus aucune nouvelle inscription n’est acceptée.

« Nous avons pris la décision de stopper le développement d’hubiC et de suspendre la création de nouveaux comptes », annonce OVH, la maison-mère de la plateforme d’hébergement. La principale raison avancée par l’entreprise est l’ampleur excessive qu’a pris ce projet, nécessitant de déployer des moyens additionnels, dans un contexte de forte concurrence avec les géants du net.

Nuages
L’informatique dans les nuages. Allégorie.
CC Todd Quackenbush

« Au fil des années, et au sein d’un marché de plus en plus concurrentiel, le cahier des charges nécessaire au développement d’une offre grand public s’est progressivement allongé et a divergé de plus en plus des développements et fonctionnalités nécessaires et attendues pour nos offres professionnelles », explique OVH. Or, une partie des technologies pour hubiC ne fait pas partie de son cœur de métier.

Mais que les personnes qui utilisent actuellement hubiC se rassurent.

Le fait que le service n’accepte plus l’ouverture de nouveaux comptes ne signifie pas que les leur sont menacés. OVH assure que rien ne change pour eux : ils ont toujours droit à leur espace de stockage, qu’il soit gratuit ou payant, leurs données ne sont pas supprimées ni modifiées, les conditions d’utilisation restent inchangées et les fonctions actuelles sont conservées.

Les formules hubiC.

En revanche, plus aucune évolution du service n’est à attendre. Sauf hypothétique alliance avec « un acteur européen capable de proposer une offre de stockage pour tous dans le respect des valeurs d’OVH », s’il veut reprendre hubiC. La clientèle devra donc composer avec un service figé et seule la maintenance est conservée, car hubiC conserve une utilité pour OVH, en interne.

Lancée fin 2011, hubiC pouvait constituer une alternative intéressante aux géants du cloud, qui sont pour nombre d’entre eux Américains (Google Drive, Dropbox, Microsoft OneDrive, etc.). En particulier, notamment pour l’offre payante à 5 euros mois, il était possible de faire stocker ses données par une firme française dans un centre localisé en France, afin de se tenir éloigné de la législation américaine.

Partager sur les réseaux sociaux