Petit coup de glas pour la PS Vita. Sony a annoncé qu’il comptait stopper la commercialisation des copies physiques pour sa console de jeu portable d’ici la fin de son année fiscale. La PS Vita n’a pas été le succès escompté par Sony et cet arrêt marque sans doute le début de l’extinction de la console.

Un porte-parole vient de confirmer la nouvelle ce mardi 15 auprès de Kotaku : Sony met un terme à la production des cartouches de jeu pour sa console PlayStation Vita. L’arrêt définitif est programmé pour février 2019, soit à la fin de l’année fiscale du groupe.

PS_Vita_a.png

Le début de fin pour la console ?

Avec un peu moins de 16 millions d’unités écoulées selon VGChartz, la PlayStation Vita se place très loin des autres succès de Sony. Elle est même la console Sony ayant été la moins vendue au niveau mondial (à l’exception de la console PocketStation (1998), qui n’a été commercialisée qu’au Japon). La PS Vita était sur la pente descendante depuis un moment, n’ayant bénéficié d’aucune mise à jour majeure depuis 2015, la version 3.68 n’ayant rien apporté de véritablement nouveau. L’une des raisons de l’échec de la console pourrait être l’essor des smartphones et tablettes.

Si l’extinction de la console semble inévitable en Europe, celle-ci pourrait poursuivre son chemin au Japon, car la vente de copies physiques devrait cependant continuer sur la péninsule nippone. De plus, l’arrêt des copies digitales n’a pas encore été évoqué, on pourra alors toujours utiliser le PlayStation Store pour obtenir des jeux. La PS Vita a donc encore un peu de répit avant, probablement, de rejoindre le monde du rétro-gaming.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !