Avec sa Nebula Capsule, Anker propose un projecteur de la taille d'une canette de soda. Un objet technologique très convaincant.

« Un projecteur intelligent de la taille d’une canette de soda avec un haut-parleur à 360 degrés, Android 7.1 et une autonomie étendue » : voilà la description qui attend le visiteur de la page Indiegogo de la Capsule Nebula. En quelques caractéristiques, on comprend vite que l’on a affaire à une solution de projection hyper portable et très connectée, le genre qui permet d’emmener une foule de contenus partout.

Le projet, porté par Anker, a fait mouche puisque la campagne de financement a récolté très exactement 1 264 348 dollars, soit 2 446 % de son objectif initial. Cette première étape semble confirmer qu’un public existe pour ce produit plutôt inhabituel.

L’apparence d’une canette de soda

La Capsule Nebula ressemble donc à une canette de soda. C’est un argument marketing autant qu’une réalité. Mais avant d’évoquer le design, il est nécessaire de parler du packaging. Dès son ouverture, on comprend que nous sommes en face d’un objet tech bien fini, haut de gamme. Il est élégamment rangé, dans une boîte elle-même bien agencée, où chaque accessoire est à sa place. Plusieurs fourreaux s’emboîtent pour former ce rangement impeccable. On a déjà envie d’utiliser cette Capsule Nebula, livrée avec une télécommande, un dongle USB et même un filet de rangement.

On en revient alors à ce fameux design qui ne devrait laisser personne indifférent. Oui, la Capsule Nebula fait peu ou proue la taille de la canette de Coca — ou autre boisson — que vous avez l’habitude de boire, la languette pour décapsuler en moins, la qualité de finition en plus. Par cette taille menue et son faible poids (moins de 500 grammes), le produit subjugue, intrigue. On se demande comment une image pouvant grimper jusqu’à 100 pouces peut sortir d’un aussi petit format. Et ce, avec moins de contraintes de placement qu’un projecteur traditionnel (même si, lui ne bougera jamais). Nous pouvons bel et bien affirmer qu’il n’y a pas tromperie sur la marchandise.

Un vidéoprojecteur moins contraignant

En outre, la configuration se veut des plus simples : on le place, on allume, on fait la mise au point en quelques secondes via la molette et on se laisse guider. Entre le raccordement à un réseau Wi-Fi et le téléchargement d’une première mise à jour, les étapes sont les mêmes que tout objet connecté. Il y a même une application mobile pour se passer de la télécommande.

Tournant sous Android 7.1, la Nebula Capsule affiche une interface simple et, surtout, très fluide à l’usage. Un bon point. Toutefois, la navigation en elle-même est parfois étrange, puisqu’il faut sans cesser jongler entre les modes télécommande et souris — depuis la télécommande ou son smartphone — en fonction de ce que l’on veut faire. Cette ergonomie peut être déroutante.

Cette Capsule cherche avant tout à être un vidéoprojecteur. Et elle ne trahit aucunement sa condition : elle s’exprimera mieux sur une surface blanche et plane et dans un environnement sombre. Bien sûr, plus vous l’éloignerez de l’image, plus elle sera grande.

Comme tout vidéoprojecteur, la Capsule a tendance à faire du bruit. En revanche, la chauffe s’avère assez contenue, ce qui évitera de se brûler les doigts si on a besoin de la déplacer. Car c’est l’un des principaux arguments de cette solution pour visionner des vidéos : elle peut être bougée à l’envi. Ce qui fera naître des usages pratiques. Par exemple, on peut projeter une recette venant de YouTube sur le plan de travail de sa cuisine. Autre exemple : on peut se faire un petit film un soir de camping.

Une image correcte

En regardant ses caractéristiques techniques en matière de résolution (854 x 480 pixels avec la technologie DLP), de luminosité (100 Lumens) et de contraste (400:1), il apparaît difficile de rêver. Mais on ne peut pas tout avoir, déjà, et il faut se souvenir, surtout, du produit que l’on utilise, à savoir un quasi vidéoprojecteur de poche qui s’en sort plutôt très bien.

Certes, la Capsule ne sublime rien mais le rendu, manquant d’un soupçon de peps et de dynamique (surtout dans les scènes sombres), est suffisant pour apprécier un programme, quel qu’il soit, en mettant de côté son exigence et les arguments standards d’aujourd’hui (4K, HDR). Après tout, elle n’a pas vertu à devenir un diffuseur principal, mais davantage une solution d’appoint simple à utiliser. On a même joué sans trop de souci à l’exigeant Donkey Kong Country : Tropical Freeze dessus.

À noter que le trapèze peut être corrigé manuellement et qu’il est possible de configurer la Capsule en quatre modes : normal, inversé (en cas de placement derrière la surface de projection), plafond et plafond inversé.

Un exemple d’usage inhabituel.

Loin d’être avare

Mais que peut-on projeter, au juste, avec cette Capsule ? À peu près tout. En plus de certaines applications natives (YouTube, Netflix, Red), elle dispose des technologies sans fil Miracast, DLNA et Apple AirPlay. Équipée d’un port HDMI, elle peut même se brancher à une console, un PC ou un autre appareil équipé de cette interface. Gourmande, elle ne refuse aucun périphérique USB. Au besoin, elle accède au Play Store pour remplir ses 8 Go de stockage et offrir toujours plus de choses à visionner ou à écouter (via Amazon Prime ou encore Spotify). En un mot, elle ne manque de rien.

En bonus, la Capsule peut également faire office d’enceinte Bluetooth avec un mode spécifique qui coupe la projection et les décibels qu’il produit pour faire silence. Avec son haut-parleur de 5 Watts, on franchit très vite les limites : le rendu sonore perd en précision à volume élevé et le son devient vite étouffé. Mais, là encore, pour un gadget portatif de cette taille, c’est amplement suffisant. Du côté de l’autonomie, le projecteur s’en tire plutôt bien avec ses quatre heures en lecture vidéo (depuis l’application brute Netflix).

La Nebula Capsule est disponible sur Darty au prix de 549 euros.

En bref

Nebula Capsule

Note indicative : 4/5

Si l'on vous donne une Nebula Capsule en vous disant qu'il s'agit d'un vidéoprojecteur efficace, alors vous devriez rester silencieux. À peine plus grand qu'une canette de soda et pas bien lourd, le produit étonne par sa capacité à diffuser beaucoup de choses tout en se montrant très pratique et agréable à utiliser, dans la majorité des cas.

La Nebula Capsule est surtout un excellent diffuseur d'appoint autorisant certains usages inédits et atypiques avec une majorité de sources (y compris des appareils avec une interface HDMI). Manquant simplement de peps dans son rendu visuel et de davantage de précision dans sa restitution sonore, le produit remplit parfaitement sa mission, à partir du moment où on le considère pour ce qu'il est. À savoir une canette de soda et un projecteur principal.

Top

  • Un objet vraiment bluffant
  • Un bon vidéoprojecteur d'appoint
  • Vraiment très connecté

Bof

  • Son un peu étouffé (surtout en mode enceinte)
  • Ergonomie un peu déroutante
  • Image manquant d'un chouïa de peps

Partager sur les réseaux sociaux