Qualcomm est en train de développer un nouveau processeur, spécifique, pour les montres connectées Android. Il était temps.

Wear OS, naguère connu sous le nom Android Wear, s’apprête à faire sa mue. Et c’est naturellement Qualcomm qui va régaler avec un tout nouveau processeur prévu pour cette fin d’année, lequel devrait changer pas mal de choses dans l’écosystème des montres connectées utilisant la plateforme Google. C’est du moins ce que promet Pankaj Kedia, directeur senior des objets connectés chez Qualcomm. Il est vrai que Wear OS a besoin d’un bon petit coup de fouet : le Snapdragon Wear 2100 équipant les montres d’aujourd’hui date quand même de février 2016. Une éternité pour un segment dans lequel l’horloge tourne très vite.

Il va faire du bien

Selon les informations de Wareable publiées dans un article du 8 mai 2018, Qualcomm lèvera le voile sur son processeur troisième génération à la fin d’année, en même temps qu’une smartwatch flagship qui servira sans doute de porte-étendard. On peut comprendre que les ambitions sont là et, à ce sujet, Pankaj Kedia ne préfère rien cacher. Pour cette nouvelle copie, les ingénieurs ont décidé de revoir la conception. «  Il est pensé de A à Z pour une expérience smartwatch sans compromis avec un processeur dédié qui rend votre montre jolie quand vous ne la regardez pas, qui offre la meilleure expérience en termes de montre et de fitness et qui étend l’autonomie de la batterie  », souligne Pankaj Kedia. 

Contrairement à ses prédécesseurs, qui étaient déjà datés avant d’être lancés, le futur processeur de Qualcomm entend offrir la meilleure expérience possible sur une montre connectée. «  La prochaine plateforme sera la première exclusivement conçue pour cela », appuie l’intéressé. En bref, l’expérience tant vantée aura intérêt à suivre. 

« Aujourd’hui, quand vous regardez une montre, c’est très joli quand vous interagissez avec, mais, quand ce n’est pas le cas, ce n’est pas aussi joli. Vous verrez que cette nouvelle plateforme va améliorer de manière significative le look et le ressenti de la montre qu’elle soit active ou non », avance-t-il. Sans inhiber les performances de la batterie a priori.

Partager sur les réseaux sociaux