Trouver le restaurant qui vous sied, en fonction des établissements que vous avez déjà fréquentés : voici l'objectif poursuivi par l'application Pepeats. Au menu, un algorithme qui devine vos préférences grâce à vos précédentes sorties et vos amis.

« Facebook vous suggère des amis, Amazon vous suggère des produits. C’est le même principe avec Pepeats, sauf qu’ici, on vous suggère des restaurants » : voici comment Romain Legallais décrit, en quelques mots, l’application mobile qu’il a fondée.

À l’heure où de nombreuses applications prennent le parti de se pencher sur notre alimentation, Pepeats explore de son côté les restaurants où vous pourriez avoir envie de manger. L’application repose en effet sur un algorithme, entraîné à identifier les endroits qui pourraient plaire aux utilisateurs, en fonction des établissements déjà visités.

Lancé à la fin de l’année 2016, Pepeats s’est offert un lancement officiel à partir des mois d’octobre et novembre 2017 — le temps de parfaire son IA et de simplifier son interface. Si le service est désormais disponible dans plus de 100 pays, il a fait ses débuts à Paris.

« Après des études à l’école centrale, et une expérience dans le conseil en stratégie, je me suis lancé dans ce projet avec l’envie de proposer un moteur d’inspiration, qui permettrait de suggérer des restaurants en fonction des lieux que l’on a aimé », nous explique Romain Legallais, le fondateur de Pepeats.

Pepeats

Pour trouver vos « pepeats »

Estimant que les avis laissés par les clients sur des sites comme TripAdvisor ne sont pas assez personnalisés, l’entrepreneur mise plutôt sur une application qui rappelle le fonctionnement des réseaux sociaux. Sur Pepeats, le principe repose sur le fait de pouvoir suivre ses amis ou des bloggers qui ont commencé à investir l’app, « comme sur Twitter ou Instagram », précise Romain Legallais.

Pour vous suggérer une adresse, l’algorithme prend ainsi en considération la localisation, le type de cuisine et l’ambiance des lieux que vous avez aimée, ou ceux que vos amis plébiscitent également.

Des amis et « influenceurs », comme sur les réseaux sociaux

Le créateur de l’app tient à ce que Pepeats soit un service gratuit pour ses utilisateurs. Le modèle économique repose donc sur une offre « B to B » proposée aux restaurateurs. « Nos clients peuvent communiquer directement sur l’application, et faire du marketing ciblé pour inciter les utilisateurs à revenir. Pas de spam pour l’utilisateur, tout se passe directement dans l’app, et seulement avec les établissements qu’il connaît déjà  », note Romain Legallais.

À ce jour, Pepeats regroupe 15 000 utilisateurs. En moyenne, ils se connectent une à deux fois par semaine. Les créateurs de l’app ont désormais pris leurs quartiers à la Station F, l’incubateur de startups de Xavier Niel récemment investi par Google, d’où ils espèrent encore faire grandir leur projet.

Pepeats est disponible sur iOS et Android.

Partager sur les réseaux sociaux