YouTube annonce que les contenus musicaux seront plus souvent susceptibles d'être précédés d'une publicité. Une manière assumée de promouvoir son offre payante.

L’utilisation de YouTube comme un service de streaming musical n’est pas la mieux encadrée aujourd’hui et pourtant, malgré les morceaux mal enregistrés, les albums pirates qui se retrouvent gratuitement sous forme de playlist sur la plateforme et les discographies qui n’ont pas une mise en avant particulière, la pratique est très populaire.

Les personnes qui utilisent YouTube pour écouter de la musique risquent d’avoir à changer de stratégie dans les mois qui viennent. Par l’intermédiaire de Lyor Cohen, responsable de la division musique chez Google, YouTube explique donc que les annonces publicitaires seront plus souvent appliquées aux clips et contenus musicaux en tous genres.

YouTube Red, une offre payante sans publicité

Frustrer pour déclencher un cercle vertueux

« Vous n’allez pas être content si vous entendez une publicité juste après Stairway To Heaven  », assure Lyor Cohen dans une interview donnée chez Bloomberg. La stratégie est éprouvée : la plupart des services de streaming  musical comme Spotify ou Deezer proposent une offre gratuite truffée de publicités afin de rémunérer les artistes et d’inciter les utilisateurs à s’abonner.

Pour YouTube, l’intérêt de l’opération est double : rassurer les majors qui s’inquiètent de la chute des revenus publicitaires — et des pratiques à la limite de la légalité sur YouTube — et attirer de nouvelles personnes vers son offre payante, YouTube Red. Que l’auditeur saute le pas en souscrivant à un abonnement payant ou qu’il soit plus souvent soumis à des annonces publicitaires, Google est gagnant. Et peut-être l’utilisateur aussi, qui pourra redécouvrir la musique dans une qualité correcte, tout en respectant le travail des musiciens.

D’autant que les abonnés à YouTube Red devraient avoir droit à des playlists spécifiques et des contenus inédits : la concurrence avec Apple Music, Spotify et autres Deezer va être rude.

Partager sur les réseaux sociaux