Les smartphones les plus remarqués de ce Mobile World Congress se comptent sur les doigts d'une seule main (et encore, pas tous les doigts). Samsung, Asus, Nokia et Sony sont parvenus à sortir du lot avec l'annonce de leurs nouveaux modèles.

Pendant trois jours, la rédaction de Numerama a arpenté les allées du Mobile World Congress 2018. Le salon barcelonais dédié à la mobilité est, comme chaque année, une occasion privilégiée de mieux cerner les tendances à venir en matière de téléphonie mobile — mais pas seulement.

Nous avons déjà eu l’occasion de dresser le constat que l’événement, bien qu’organisé en l’absence d’Apple, a largement été influencé par les récentes innovations de la firme à la pomme. L’autre observation qui s’impose à l’issue de ces trois journées pleines est que peu de smartphones ont véritablement réussi à sortir du lot.

Samsung, Asus, Nokia et Sony : les modèles qui valaient le détour lors de l’événement ne sont pas suffisamment nombreux pour dresser un top 5 des smartphones que nous retiendrons de ce MWC. Nous nous contenterons par conséquent d’un top 4.

Samsung Galaxy S9

Le nouveau smartphone du géant coréen était particulièrement attendu lors de cette édition 2018 du salon. Face à la discrétion notable de ses concurrents cette année — Huawei préférant annoncer un ordinateur, et LG une mise à jour logicielle –, le Mobile World Congress a clairement été dominé par Samsung.

L’entreprise a présenté le Galaxy S9, un modèle proche de son prédécesseur, qui sera disponible à compter du 16 mars. Si Samsung ne prend pas de risque avec cet appareil, il parviendra probablement sans mal à faire de l’ombre à ses concurrents.

Asus Zenfone 5

Lors de ce MWC, les clones de l’iPhone X ne manquaient pas. Asus a néanmoins réussi à tirer son épingle du jeu en présentant un smartphone sous Android qui rend hommage à celui de Cupertino, mais avec talent. Contre toute attente, notre prise en main s’est révélée vraiment positive.

Le Zenfone 5 est un « iPhone sous Android » réussi, agréable à tenir en main et dont l’encoche trouve son utilité en intégrant la caméra et le haut-parleur principal du smartphone. Outre le design de l’objet, Asus a soigné son intégration logicielle. Le téléphone, commercialisé à partir du mois de mai, pourrait bien bousculer le marché des milieux de gamme.

Nokia 8 Sirocco

Les modèles rétro aux couleurs criardes n’étaient pas les seules attractions sur le stand de Nokia lors de ce MWC. La marque finlandaise a fait sensation en dévoilant son modèle 8 Sirocco : il pourrait bien ramener Nokia sur le devant d’une scène où le fabricant était absent depuis quelques années.

Écran lumineux, finesse et élégance de l’objet — bien qu’un peu saillant sur les bords –, mode photo Pro prometteur : l’entreprise a mis un soin particulier dans la conception de ce smartphone qui verra le jour à partir du mois d’avril. Le gros bémol réside probablement dans son prix qui dépasse la barre des 700 €.

Sony Xperia XZ 2

En 2018, Sony ne cherchera pas à imiter ses concurrents. C’est en tout cas l’impression laissée par son smartphone Xperia ZX 2, dévoilé lors de ce MWC. L’entreprise prend le parti de se concentrer sur les finitions de l’objet, ses composants et met clairement l’accent sur la photo, la vidéo et le son.

Le téléphone, également décliné dans une version Compact, sera disponible en avril prochain. Sans s’embarrasser des phénomènes à la mode — pas de clone des Animojis, pas d’autres assistants que ceux de Google –, Sony a proposé un modèle plutôt séduisant.

Partager sur les réseaux sociaux