Maintenant qu'Apple a admis ralentir les processeurs de certains iPhone pour préserver leur batterie, la question se pose pour les autres fabricants. Contactés par The Verge, HTC et Motorola affirment ne pas recourir à une telle pratique, à l'instar de Samsung et LG.

Mise à jour du 29 décembre 2017 : Samsung et LG ont indiqué à leur tour qu’ils ne bridaient pas les performances de leurs smartphones pour préserver leur batterie.

Article original du 28 décembre : 

Maintenant qu’Apple a admis limiter les performances de certains iPhone — les 6, 6S et SE —  pour préserver leur batterie, l’attention se tourne vers les autres constructeurs de smartphone afin de savoir si cette pratique est répandue dans l’industrie.

The Verge a ainsi contacté Google, Samsung, LG, Sony, Motorola et HTC pour y voir plus clair. Sur les seules réponses reçues à ce stade, Motorola et HTC affirment ne pas ralentir les processeurs de leurs smartphones pour conserver leur batterie.

Les autres n’ont soit pas donné suite, soit précisé qu’ils répondraient ultérieurement, après la période des fêtes.

iphone-6s
CC Kārlis Dambrāns

Des plaintes en cours contre Apple

De son côté, Apple est confronté à la colère de certains clients. L’entreprise fait l’objet de différentes plaintes aux Etats-Unis, en Israël et en France, notamment, pour délit « d’obsolescence programmée » — reconnu par la loi depuis 2015 comme « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise à réduire délibérément la durée de vie d’un produit pour en augmenter le taux de remplacement ».

La pratique est passible de 2 ans de prison et 300 000 euros d’amende ou encore 5 % du chiffre d’affaire annuel.

Partager sur les réseaux sociaux