Le 28 janvier est la journée internationale de la protection des données. Pour sensibiliser sur ce problème, la Radio Télévision Suisse a concocté un jeu vidéo baptisé Datak.

Vous l’ignoriez peut-être, mais il s’avère que le 28 janvier est la journée mondiale de la protection de données. C’est très sérieux : elle a été inaugurée en 2007 par le Conseil de l’Europe, elle a pour objectif évident d’expliquer et de rappeler aux internautes l’intérêt de protéger ses données personnelles en ligne. En Europe, cette protection est renforcée depuis 2018 grâce au Règlement général sur la protection des données.

Un « jeu sérieux » sur les données personnelles

Mais est-ce que vous avez cerné toutes les problématiques autour de la nécessité de bien protéger vos données personnelles ? Pour le savoir, vous pouvez vous jauger dans un jeu pour navigateur lancé fin 2016 par la Radio Télévision Suisse (RTS). Son nom ? Datak. Et vous allez vite vous rendre compte que vos principes en la matière vont parfois se heurter à d’autres considérations.

Dans Datak, vous venez d’être « fraîchement engagé en tant que stagiaire par le maire d’une ville pour gérer les réseaux sociaux ». Jusqu’ici, rien de bien sorcier, pensez-vous. Sauf que très vite, on vous expose « à plusieurs dilemmes au quotidien. D’importantes décisions sont à prendre (de votre vie privée aux choix pour la collectivité), rythmées par un redoutable chrono et ponctuées de vidéos de youtubers ».

datak-partie
Devrions-nous vendre les données des habitants ?

Le jeu vous poussera à faire des choix sur votre vie personnelle (dois-je utiliser une boîte aux lettres hébergée chez un géant du web ou bien privilégier un fournisseur local de messagerie ?), ainsi que sur votre carrière (que dois-je faire de ce fichier sur les citoyens que le maire a à sa disposition ? Le supprimer ? Le protéger par un mot de passe ? Me renseigner ?). Et les questions ne sont pas toutes aisées.

À mesure de votre progression dans la partie, d’autres enjeux, parfois lourds, vont faire leur apparition, comme la vidéosurveillance, la géolocalisation, la transmission d’informations issues de la commune à des tiers et ainsi de suite. Pour corser le tout, des réponses vont rapporter des datadollars, l’argent du jeu, d’autres de l’expertise et les dernières, du temps. Vos choix auront donc un impact sur la suite de votre partie.

Il est à noter que les explications que donne le jeu se fondent sur la situation en Suisse. Mais en pratique, ces indications sont aussi éclairantes pour les Français, les Belges ou les Luxembourgeois, dans la mesure où les problématiques et les solutions sont assez proches d’un pays européen à l’autre, du fait de législations nationales assez similaires. D’ailleurs, le RGPD concerne en partie la Suisse.

Côté coulisses, c’est à la suite d’une enquête réalisée par la RTS sur ce thème, entre juin 2015 et décembre 2016, que Datak a été conçu. Et concernant vos données et le jeu Datak, la RTS précise qu’elles ne sont conservées que deux semaines au maximum. Cette durée de conservation a été décidée pour garder temporairement quelques informations en cas d’abus de la part d’internautes.

Article publié initialement le 21 janvier 2017 et mis à jour le 28 janvier 2021

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo