Selon un sondage réalisé par Respondi, 46 % des Français jugent « ridicule » l’idée du tatouage vibrant déposée par Nokia. Si le concept rebute particulièrement les femmes, 19 % des hommes le juge intéressant.

Récemment, comme le racontait Simon sur nos forums, Nokia a déposé un brevet sur un tatouage vibrant, qui permettrait aux personnes tatouées de ressentir quand ils reçoivent un appel, un SMS ou une notification d’une application. Selon le type de vibration (courte, répétée, longue…), le tatoué saura s’il doit sortir son téléphone ou non. Une manière discrète mais sans doute désagréable de remplacer le vibreur qui réveille toute une salle lorsque le téléphone est posé sur la table.

Comme à chaque fois qu’un brevet est déposé, rien ne dit que Nokia a bien l’intention de commercialiser la technologie. Il protège uniquement le concept, soit pour le cas où il souhaiterait la mettre en œuvre, soit pour dissuader ses concurrents de le faire avant lui. Mais l’incertitude sur le sort de cette technologie n’empêche pas l’institut de sondage Respondi d’interroger les internautes français sur leur réaction.

Sur un échantillon représentatif de 1 150 personnes, 46 % des sondés trouvent l’idée de Nokia « totalement ridicule« , voire « très effrayante » pour 25 %. Seuls 14 % la juge « plutôt intéressante », et 3 % sont totalement emballés et trouvent que c’est là « l’idée du siècle ».

Plus intéressant, les femmes sont les plus rebutées par l’idée. Elles sont 29 % à trouver l’idée « très effrayante » contre 19 % chez les hommes. De même, 19 % des hommes trouvent qu’il est « plutôt intéressant » de pouvoir se faire tatouer ce type de vibreur, contre 11 % chez les femmes.

De même, on constate des disparités générationnelles. Plus le sondé est âgé, plus il trouve l’idée ridicule. S’ils sont 50 % à la juger comme telle chez les 40-49 ans, 31 % des 15-19 ans jugent en revanche le tatouage vibrant « plutôt intéressant« . Mais ce sont les 20-29 ans qui trouvent l’idée la plus effrayante (34 %).

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.