Free se relance dans la maison connectée, avec Qiara, une entreprise française présentée comme le « Free de la télésurveillance ». Pour l’opérateur, il s’agit « d’un besoin croissant des Français », mais « encore réservé à un petit nombre. » Le FAI espère réussir à démocratiser ces équipements.

C’est un début d’année dense pour Free. Après la présentation de sa nouvelle box (la Freebox Ultra, qui embarque notamment du Wi-Fi 7) en janvier, l’opérateur tenait mardi 26 mars 2024 une nouvelle conférence de presse. Pas de nouvelle box à l’horizon (du moins, pas encore), mais une incursion dans la maison connectée.

Le fournisseur d’accès à Internet a en effet dévoilé un partenariat avec Qiara, une entreprise spécialisée dans les objets connectés taillés pour le domicile, fondée notamment par certains de ses anciens employés. La société, décrite comme le « Free de la télésurveillance », espère rendre abordable et facile ce qui ne l’est pas aujourd’hui.

Source : Numerama
Les produits de Qiara dans l’offre de Free. // Source : Numerama
Le pack Free x Qiara. // Source : Numerama
Détail sur la caméra. // Source : Numerama

Parmi les produits que Qiara commercialise, via des packs, on retrouve des caméras, des sirènes, des détecteurs d’ouverture, des détecteurs de mouvement et un clavier d’activation/désactivation (un pack similaire à ceux de Ring, chez Amazon). Ces appareils se déclinent en plusieurs gammes, selon le degré de protection que l’on désire — ou en fonction de la taille du domicile et des zones à couvrir.

L’association entre Free et Qiara traduit un réinvestissement de l’opérateur dans le secteur de la maison connectée et de la télésurveillance. Pendant un temps, on a cru que le FAI s’en désintéressait : dans notre test de la Freebox Ultra, on a ainsi constaté l’absence de toute cette partie, alors que la Freebox Delta intégrait un « pack sécurité ».

Un pack Free Qiara avec alarme, sirène, caméra…

Le pack de sécurité de la Freebox Delta est donc remplacé par Qiara, qui reprend les équipements des packs. On en dénombre cinq :

  • un détecteur d’ouverture de portes et de fenêtres ;
  • un clavier d’activation d’alarme ;
  • une sirène émettant à 105 décibels, qui peut basculer sur le réseau cellulaire en cas de coupure d’électricité (via Sigfox) — les piles tiennent deux ans ;
  • une caméra en haute définition (Full HD), dotée d’un cache pour obstruer sa vue, mais aussi un capteur de température et de qualité de l’air ;
  • un détecteur de mouvement.

Il est toutefois possible de compléter le pack avec des produits additionnels: comptez environ 30 euros pour le capteur et 100 euros la caméra.

L'état du système Les notifications sur mobile

Trois niveaux de prestation, avec un pack à acheter

À l’image de sa stratégie tarifaire agressive de Free dans le fixe et le mobile, Qiara a l’intention de proposer une grille très attractive pour séduire le public. Le pack Essentiel, compatible avec tous les opérateurs, est facturé 249 euros, associé à un abonnement mensuel, sans engagement. Les clients chez Free bénéficient d’une réduction de 20 % (199 euros le pack), à la fois sur le prix du pack comme sur le forfait.

Selon Free, c’est une offre très avantageuse. Durant sa présentation, le FAI a affirmé qu’un pack semblable chez la concurrence coûte plus 1 000 euros, avec des frais d’installation (300 euros) et un abonnement à 50 euros par mois. En outre, il faut inclure un engagement sur une période assez longue, d’un an ou de deux ans.

Cette offre tarifaire est également indispensable pour réussir à remplir l’objectif que le groupe s’est fixé : équiper un million de foyers d’ici à cinq ans. La facilité d’installation est également un point critique : selon Free, il y a un configurateur sur le site pour aiguiller le public et le pack est censé pouvoir s’installer en quinze minutes.

offres qiara
Les différentes offres. Les abonnés Free ont une réduction de 20 %. // Source : Numerama
Source : Numerama
Les différentes spécificités de Qiara. // Source : Numerama

Le pari d’une solution franco-française

Comme d’autres solutions de télésurveillance, Qiara inclut des fonctions de protection particulières. C’est le cas du service Protection Qiara 24/7 : les employés peuvent accéder à la caméra en cas d’intrusion et informer la police en temps réel. Le bouton SOS, lui, permet aux équipes de Qiara de se connecter tout de suite à la télésurveillance.

En revanche, Free a fait le choix de tenir à l’écart Matter. Ce protocole est poussé par de grands noms de la tech, comme Google, Amazon, Apple et Amazon, mais aussi Legrand, Schneider, Philips, Ikea, Somfy, Eve ou bien Samsung. « C’est une bataille de quel GAFA aura accès au client à la fin. On n’a pas vu d’intérêt pour nous » commente Qiara.

De fait, Free joue beaucoup sur une logique franco-française, avec une conception et un développement intégralement en interne. Qiara est en effet un groupe français, qui a pris plus trois ans de recherche et développement pour faire naître son projet. D’ailleurs, Qiara est constitué par une grande partie de l’équipe de Free qui faisait le pack sécurité. Et Xavier Niel l’a financé à sa création.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.