SpaceX propose une nouvelle offre commerciale avec Starlink, mais elle ne s’adresse pas au tout venant. Compte tenu de son prix, elle vise des collectivités ou des professionnels, notamment dans des lieux très reculés.

Si la 5G a parfois été présentée comme de la fibre optique « sans fil », cette description pourrait aussi convenir à certaines communications spatiales. C’est en tout cas sur ce créneau que se place Starlink, la filiale de SpaceX spécialisée dans l’accès à Internet par satellite, avec sa dernière offre, lancée en janvier 2024.

L’entreprise américaine dévoile une nouvelle formule capable de « fournir des vitesses comparables à celles de la fibre optique depuis l’espace jusqu’aux endroits les plus reculés de la planète ». L’annonce, remarqué par The Verge le 17 janvier, est accompagnée d’une page dédiée présentant les détails de la formule « Starlink Community Gateways ».

Débit de 10 Gbps en réception et émission, latence de 99 ms

Parmi les caractéristiques de cet abonnement, on retrouve un débit pouvant atteindre jusqu’à 10 gigabits par seconde (Gbps) en liaison descendante (en réception), mais aussi jusqu’à 10 Gbps en liaison montante (en émission). De plus, hormis cette liaison symétrique, la latence promise serait inférieure à 99 millisecondes (ms).

Une offre alléchante, mais qui a un hic : son prix. Comptez 1,25 million de dollars pour l’installation du matériel, mais également un paiement mensuel de 75 000 dollars par tranche de Gbps désirée. Si 1 Gbps vous suffit, vous paierez chaque mois 75 000 dollars. Si vous en voulez 10, la facture sera de 750 000 dollars.

Source : SpaceX
Ce n’est pas une petite installation comme votre box. // Source : SpaceX

On le comprend aisément : cet abonnement n’est pas du tout destiné aux particuliers. Il s’adresse à des collectivités ou des professionnels, qui seront ensuite en mesure de dispatcher cette connectivité à leurs clients. En outre, SpaceX fait comprendre que cette solution s’adresse notamment « aux endroits les plus reculés de la planète ».

D’ailleurs, SpaceX avait déjà évoqué le « Starlink Community Gateways » en septembre 2023. À cette occasion, l’entreprise avait mis en avant une installation sur une île appelée Unalaska, située à l’extrême périphérie de l’Alaska. La ville, là-bas, compte un peu plus de 4 200 âmes. Désormais, l’offre se généralise. Avis aux amateurs.

visuel_fibre_adsl2

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.