Amazon Q est un chatbot interne qui vise à aider les salariés de la multinationale en leur simplifiant quelques tâches.

Amazon a la réputation d’être resté discret depuis deux ans sur l’intelligence artificielle (IA), pendant que ses concurrents Microsoft et Google ont occupé tout l’espace médiatique avec les ChatGPT et autres Bard. La firme de Jeff Bezos continue pourtant son chemin dans ce vaste univers virtuel.

Le New York Times a appris, ce 28 novembre 2023, qu’Amazon lançait Amazon Q, son assistant virtuel sous forme chatbot, uniquement réservé à ses employés en interne. Ses tâches incluent « résumer des documents stratégiques, remplir des rapports internes ou répondre à des questions sur la politique de la boîte. »

Cette décision assure à la multinationale d’éviter les écueils auxquels doivent faire face ses concurrents, comme OpenAI qui a ouvert son ChatGPT au public en grande pompe l’an dernier. En commençant plus petit et en interne, Amazon s’assure aussi de restreindre les retombées négatives — Google Bard avait a contrario dû faire face à des critiques sur ses fréquentes erreurs.

Un exemple d'utilisation d'Amazon Q // Source : Document obtenu par le NYT
Un exemple d’utilisation d’Amazon Q // Source : Document obtenu par le NYT

Amazon Q se base sur Bedrock, mais c’est quoi ?

L’autre grande différence, c’est qu’Amazon Q n’est pas un seul modèle d’IA comme GPT : il utilise Bedrock, une sorte de boite à outils qui agrège plusieurs technologies (Claude d’Anthropic, Jurrassic-2, Stable Diffusion, ou encore Titan qui résume des textes). L’objectif, à termes, est de proposer cette boite à outils à d’autres entreprises, qui la personnaliseraient comme elles le souhaitent.

Amazon n’est pas si timide que ça dans l’IA, mais il mise sur différents poulains. L’entreprise a lancé un plan d’investissement très lourd (jusqu’à 4 milliards de dollars à la fin) dans Anthropic, l’entreprise qui développe Claude, concurrent direct de ChatGPT.

Le NYT rapporte que des garde-fous ont été mis en place pour qu’Amazon Q ne puisse pas révéler accidentellement des données confidentielles à certaines personnes non autorisées.

Ici, la lettre Q signifie « questions », mais est aussi une référence au « Géo Trouvetou » de James Bond — à ne pas confondre avec Q*, la prétendue mystérieuse IA que le patron d’OpenAI, Sam Altman, aurait commencé à développer en secret.


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.