Google attaque Microsoft sur son coeur stratégique : le système d’exploitation. Il sortira au second semestre 2010 un système d’exploitation léger basé sur Linux, axé sur le navigateur Web. Son nom : Chrome OS.

Mise à jour : C’est demain 19 novembre que Google va pour la première fois présenter son système Chrome OS à la presse, aux Etats-Unis. La firme a prévu de faire plusieurs démonstrations à son siège de Mountain View, et pourrait même proposer une première préversion en téléchargement. Manière de ne pas laisser Windows 7 s’imposer trop vite ?

Article du 8 juillet 2009- Lorsque Google avait lancé son navigateur Chrome en septembre 2008, nous avions écrit que la firme de Mountain View cherchait moins à concurrencer Internet Exporer ou Firefox qu’à concurrencer de plein fouet Windows. A l’heure du web 2.0, le navigateur devient en effet le système central, alors que les applications sont déportées en ligne. Moins d’un an plus tard, Google abat officiellement ses cartes. Il a annoncé mardi soir la sortie prochaine de Chrome OS, un système d’exploitation dédié aux netbooks. Open-source, prévu pour la mi-2010, Chrome OS fonctionnera aussi bien sur les architectures x86 que ARM, et vise à « re-penser le système d’exploitation tel qu’il devrait être« .

« Rapidité, simplicité, et sécurité sont les aspects clé de Google Chrome OS », explique la firme sur son blog. « Nous concevons l’OS pour être rapide et léger, pour démarrer et être sur le web en quelques secondes. L’interface utilisateur est minimale pour ne pas vous gêner, et l’essentiel de l’expérience utilisateur se passe sur le web« .

Basé sur un noyau Linux, Chrome OS sera distinct du système d’exploitation Android, réservé aux systèmes embarqués. La firme a déjà commencé à contacter des industriels pour livrer de premiers netbooks basés sur Chrome OS l’an prochain, et ouvrira rapidement le projet aux développeurs tiers. Il sera bien sûr gratuit, au moment où Microsoft sort un Windows 7 au prix fort.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !