Après plusieurs mois de baisse consécutifs, le nombre de foyers américains qui reconnaissent télécharger de la musique sur les réseaux Peer-to-Peer a finalement augmenté avant les congés de fin d’année. Un coup dur pour l’industrie du disque qui se félicitait déjà de la soit disante chute de fréquentation de Kazaa.

Selon le groupe NPD qui réalise cette étude tous les deux mois, 11 millions d’individus aux Etats-Unis reconnaissaient télécharger de la musique gratuitement en septembre dernier. En novembre, ce sont 12 millions d’américains qui avouaient leurs péchés numériques. C’est cependant beaucoup moins qu’en mai 2003 où 20 millions de P2Pistes s’étaient dévoilés.

Les chiffres ne doivent toutefois pas tromper. Ce n’est pas l’utilisation des réseaux P2P qui baisse ou qui augmente aux Etats-Unis, mais seulement l’inclinaison des utilisateurs à le reconnaître au grand jour. Depuis cet été, la RIAA mène en effet une campagne de terreur contre ses consommateurs, lançant par exemple plus de 380 plaintes depuis septembre. Mais déjà la presse se lasse déjà et ne mentionne plus tellement l’annonce de ces attaques juridiques, relayées aux faits divers. La reprise des chiffres en septembre et novembre montre ainsi que l’effet de peur est passé, et que la RIAA devra songer à d’autres tactiques pour détourner les utilisateurs des téléchargements illégaux…

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !