Le carnet de santé numérique « Mon Espace Santé » vient d’être lancé en France. Il comporte un dossier médical et une messagerie centralisée. Voici les fonctionnalités que vous pourrez utiliser.

Depuis le 3 février 2022, le nouveau carnet numérique dédié à la santé est officiellement lancé : Mon Espace Santé. La création est en grande partie automatique. Entre le 3 février et le 28 mars 2022, 65 millions de courriers et de mails vont être envoyés aux assurés. Cela signifie que toutes les personnes rattachées à un régime d’assurance maladie seront notifiées.

Après notification, trois possibilités se présentent à vous :

  • Vous pouvez décider d’activer Mon Espace Santé en vous rendant sur le site ;
  • Vous pouvez vous opposer à l’activation ;
  • Si vous ne vous connectez pas à l’espace pour l’activer ou vous y opposer, dans un délai de 6 semaines après la notification, Mon Espace Santé s’activera automatiquement (à noter que vous pourrez par la suite décider de supprimer l’espace a posteriori).

Voici à quoi ressemblera le courrier ou le mail :

courrier_mail_monespacesante
Les modèles de courrier ou mail que vous recevrez. // Source : Assurance maladie

Que vous décidiez d’activer Mon Espace Santé ou bien qu’il soit activé automatiquement, vous y trouverez, à ce jour, deux fonctionnalités :

  • Le dossier médical
  • La messagerie santé

Le dossier médical

Le dossier médical présent dans Mon Espace Santé contient tout d’abord votre profil de santé. Cela correspond à vos antécédents médicaux (maladies, hospitalisations, anciens traitements…), vos traitements en cours, vos allergies, vos antécédents familiaux, vos vaccins, mais aussi vos mesures (taille, poids, etc.). Peuvent aussi s’y trouver vos volontés (directives anticipées, dons d’organe), les personnes de votre entourage à contacter, et les professionnels de santé qui vous suivent ou vous ont suivi.

profil_sante_mes
Voici les catégories de l’espace du profil de santé. // Source : Captures d’écran

Un onglet « pièces administratives » du dossier médical permet d’y charger les documents potentiellement nécessaires, lors de démarches administratives dans le cadre médical : pièce d’identité à jour, carte de groupe sanguin, carte d’organisme supplémentaire, carte européenne de santé, carte d’invalidité.

Un autre onglet, intitulé « Documents », incorpore encore davantage de pièces : tous les documents liés à votre historique de soin. Par exemple, la lettre de sortie d’un hôpital, ou encore votre attestation de vaccination contre le coronavirus.

documents_monespacesante
La partie Documents permet d’ajouter des ordonnances et autres fichiers de suivi. // Source : Capture d’écran

Vous pouvez récupérer l’intégralité de ce profil de santé, sous la forme d’un fichier PDF (téléchargeable, imprimable) faisant office de synthèse.

synthese_monprofilsante
Vous pouvez télécharger la synthèse de votre profil de santé en un seul document PDF. // Source : MonEspaceSanté

La messagerie médicale

La messagerie médicale est une nouveauté importante amenée par Mon Espace Santé, car elle permet de communiquer de manière centralisée avec tous les médecins qui sont amenés à vous suivre. Chaque patient disposera d’une adresse mail spécifique de ce type : [numéro]@patient.mssante.fr ; tandis que les professionnels de santé auront ce format d’email : [prénom].[nom]@medecin.mssante.fr

messagerie_espacesante
Messagerie centralisée pour communiquer et réceptionner des documents. // Source : MonEspaceSante

Les médecins pourront vous envoyer vos ordonnances par ce biais. Autre exemple, lorsque le secrétariat de laboratoire d’analyse devra transmettre un document à votre médecin traitant, il suffira que ce secrétariat coche « Envoyer une copie à la messagerie MonEspaceSanté du patient » pour que vous le receviez également.

Autoriser ou bloquer des professionnels de santé

Une fonctionnalité importante de la plateforme vous permet de gérer l’accès à vos informations du profil de santé et à certains de vos documents. Vous pouvez, sur une page dédiée (« accès des professionnels de santé »), autoriser et bloquer les professionnels de votre choix. Cet accès peut également être réglé sur chaque page de document.

acces_professionnels_autoriser_bloquer_monespacesante
Vous pouvez activer ou bloquer l’accès à MonEspaceSanté. // Source : Capture d’écran

Pour les enfants

Les parents peuvent décider d’activer MonEspaceSanté pour leurs enfants. Cela active sur le site des « profils rattachés », avec un espace santé similaire mais géré par les parents.

profils_enfants_monespacesante
Les profils rattachés concernant les espaces santé des enfants. // Source : MonEspaceSanté

Notifications d’événements

Dans les paramètres du site, vous pouvez décider de recevoir ou non des notifications d’événement sur votre propre mail habituel.

Cela fonctionne pour deux types de notifications :

  • Messages — recevoir un mail quand vous recevez un message sur MonEspaceSanté
  • Documents — recevoir un mail quand un document est ajouté sur l’espace
notifs_monespacesante
Activer ou désactiver les notifications est possible. // Source : Capture d’écran

Fonctionnalités prochaines dans Mon Espace Santé

De nouvelles fonctionnalités vont prochainement venir s’ajouter à celles qui sont déjà disponibles au lancement. Le ministère de la Santé évoque pour courant 2022 :

  • Un « catalogue d’applications et de services » ;
  • Un agenda de santé pour « centraliser les événements médicaux de l’usager » ;
  • Un « versement automatique » des résultats d’examens d’imagerie médicale et de biologie, des comptes-rendus opératoires, etc. ;
  • Des prescriptions dématérialisées, dont le principe reste à préciser mais qui pourrait prendre la forme d’un « pilulier électronique » ou encore d’un « rappel de renouvellement d’ordonnances » ;
  • La récupération de données (poids, tension artérielle…) issues d’appareils connectés, « sous réserve de consentement de l’usager » ;
  • Des éléments de « prévention ».

Si, pour l’instant, Mon Espace Santé prend la forme d’un site accessible sur PC et sur mobile, le ministère de la Santé indique également qu’une application spécifique, téléchargeable sur iOS et Android, sera déployée dans les prochains mois.