Le délai de surveillance de 15 minutes après injection est supprimé lors de la dose de rappel, à l’exception de quelques publics.

Si vous avez déjà accompli vos premières doses de vaccin contre le coronavirus SARS-CoV-2, que ce soit dans un centre ou auprès de votre médecin, vous avez normalement eu à attendre 15 minutes après l’injection. L’objectif : surveiller que vous ne faites pas une quelconque réaction allergique, bien que cela advienne extrêmement rarement.

Attention, il faut bien distinguer une réaction allergique grave des simples effets secondaires bénins à court terme : il est normal d’avoir mal au bras, de la fatigue ou une sorte d’état grippal pendant quelques heures après le vaccin (voire des ganglions sous le bras avec Moderna). Ces réactions ne sont pas allergiques et ne doivent pas inquiéter, sauf si cela venait à s’aggraver ou à perdurer dans le temps.

Dans un DGS-urgent (document transmis aux soignants), diffusé le 5 janvier 2022, il est indiqué que ce délai de 15 minutes est désormais supprimé pour la dose de rappel.

Le délai de 15 minutes après injection est supprimé pour la dose de rappel. // Source : Freepik
Le délai de 15 minutes après injection est supprimé pour la dose de rappel. // Source : Freepik

Cela ne concerne que la dose de rappel

Cette décision s’appuie sur un avis rendu le 24 décembre 2021 par le Conseil d’Orientation de la Stratégie Vaccinale (COSV). « Le risque que les personnes n’ayant pas fait de choc anaphylactique lors de leur primo-vaccination en fassent lors de leur dose du rappel est très faible », indiquait le COSV.

Un constat appuyé par l’absence de signalement reçu par l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) quant à des effets indésirables graves survenus pendant ce délai de 15 minutes.

La Direction générale de la Santé a donc décidé de mettre en application cette recommandation, afin de répondre au besoin « de fluidifier l’organisation des centres de vaccination dans le cadre de la campagne de rappels ». Cela concerne donc l’intégralité des lieux de vaccination : centres, pharmacies, cabinets médicaux, etc.

Attention toutefois de ne pas extrapoler la décision : la suppression du délai de surveillance de 15 minutes concerne exclusivement les personnes faisant leur dose de rappel.

Sont exclues de cette décision :

  • Les personnes qui font leur première et deuxième injection ;
  • Les personnes dont la première et la deuxième dose n’était pas Pfizer ou Moderna ;
  • Les enfants de 5 à 11 ans ;
  • Les femmes enceintes ;
  • Les personnes fragilisées par une maladie chronique, une comorbidité ;
  • Les personnes « présentant une anxiété à la vaccination ».

Si l’attente après l’injection vous rassure même après la dose de rappel, vous pouvez en parler aux soignants présents.