Le ministre de la Santé a indiqué que le couvre-feu de 18h n'était plus suffisant face aux variants du coronavirus.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a tenu une conférence de presse, ce 28 janvier 2021, pour faire un point sur la situation épidémique, au moment où la perspective d’un reconfinement est intensément discutée au sein du gouvernement. S’il n’a pas annoncé de nouvelles mesures spécifiques, Olivier Véran a clairement indiqué que les mesures actuelles ne suffisaient plus dans leur forme actuelle.

La situation n’est pas encore celle d’une nouvelle vague épidémique, mais Olivier Véran a indiqué que la circulation du coronavirus « augmente de 10 % en moyenne par semaine depuis 3 semaines ». Le nombre d’admissions en réanimation augmente également : 250 patients sont admis en moyenne dans les services de réanimation français, quand ce chiffre était de 170 en décembre et début janvier. La pression hospitalière s’intensifie.

Des variants qui appellent de « nouvelles mesures »

Le ministère de la Santé relie la situation aux variants. « Je considère ces variants comme de nouveaux virus, appelant de nouvelles mesures pour nous protéger », a-t-il affirmé.

Conférence de presse du 28 janvier 2021. // Source : Gouvernement

Tout en défendant en partie l’utilité du couvre-feu, Olivier Véran a admis qu’il n’était aujourd’hui plus suffisant dans le contexte. « S’il n’y avait pas de couvre-feu comme celui que nous connaissons aujourd’hui, nous aurions une vague épidémique qui aurait déjà démarré depuis quelque temps ».

Mais le variant anglais s’avère beaucoup plus contagieux, une mécanique également soupçonnée pour le variant sud-africain. Ces variants circulent aujourd’hui dans le monde entier, dans des proportions bien supérieures qu’il y a quelques semaines. Pour la France, Olivier Véran a précisé qu’à l’heure actuelle, plus de 2 000 patients par jour sont positifs à un variant du coronavirus, principalement le variant anglais quand ce chiffre n’était que de 500 début janvier.

Face à cette forte contagiosité, qui se retranscrit dans une augmentation de la circulation du coronavirus en France, « le couvre-feu ne permet pas suffisamment d’empêcher le variant de se développer », constate le ministre, à l’appui du graphique ci-dessous.

Graphique sur l’efficacité du couvre-feu anticipé sur la circulation du virus. // Source : Gouvernement

S’il n’a pas exprimé sa position sur la forme que pourraient prendre de nouvelles mesures, telles qu’un reconfinement « plus serré » comme évoqué par le porte-parole du gouvernement, il a confirmé qu’une concertation était actuellement lancée, incluant aussi « l’ensemble des représentants de la classe politique, des syndicats, du patronat et collectifs d’élus ».

Crédit photo de la une : Gouvernement

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo