Un robot embarquant l'intelligence artificielle Watson d'IBM va rejoindre l'équipage de la Station spatiale internationale. Baptisée CIMON, la technologie également conçue par Airbus doit servir de compagnon aux astronautes.

Les astronautes à bord de l’ISS ne sont pas les seuls à réaliser des missions pour faire avancer la recherche spatiale. Depuis plusieurs mois, la station abrite par exemple le Spaceborne Computer, un supercalculateur dont nous avons pu découvrir une reproduction lors du Mobile World Congress.

Le 26 février 2018, IBM a fait savoir qu’une autre technologie allait bientôt rejoindre la station. En juin prochain, l’astronaute allemand Alexander Gerst embarquera en direction de l’ISS pour une mission de six mois, et ne sera pas seul pour faire ce voyage : lui et son équipe recevront l’aide de CIMON (Crew Interactive Mobile Compagnon), un robot de 5 kg mis au point par Airbus, et dont IBM s’occupe de concevoir l’intelligence artificielle (IA) Watson.

Un compagnon pour l’équipage

La technologie, qui ressemble à une sorte de ballon équipé d’un écran, doit aider les astronautes de la station à mener des expériences médicales. Mais le robot doit aussi assurer un rôle de « compagnon » pour l’équipage en orbite autour de la Terre.

« Cette relation de travail collégiale doit faciliter la façon dont les astronautes travaillent à l’aide de leur liste pré-établie d’expérimentations, afin d’entrer désormais dans un dialogue avec cet assistant interactif. Les développeurs de CIMON estiment que cela aidera réduire le stress des astronautes, tout en améliorant leur efficacité », explique IBM.

CIMON devrait aussi servir à renforcer la sécurité à bord de la station, en aidant à anticiper d’éventuels problèmes techniques. Le robot partira ainsi en intégrant toutes les procédures nécessaires aux expérimentations dans la station : certaines nécessitent de réaliser des centaines de tâches différentes, que le robot aura toutes en mémoire.

CIMON aidera à anticiper les défaillances techniques

Actuellement, le robot CIMON est entraîné par IBM à identifier son environnement et interagir avec les êtres humains. Le robot a par exemple « appris » à reconnaître Alexander Gerst, à l’aide de photos de l’astronaute qui lui ont été soumises.

Les créateurs de CIMON espèrent que les interactions entre humains et robots pourront ainsi contribuer au bon déroulement des missions à bord de la Station spatiale internationale.

Partager sur les réseaux sociaux