Saviez-vous que Lara Croft aurait pu porter un tout autre nom dans Tomb Raider ? D'ailleurs, la célèbre héroïne ne devait pas être une femme, à l'origine.

C’est un personnage iconique du jeu vidéo, au même titre que Mario, Pikachu ou Sonic. D’ailleurs, c’est sans doute le personnage féminin le plus connu de l’industrie vidéoludique, loin devant Chun Li, Peach ou Zelda. Il s’agit de Lara Croft, l’héroïne de Tomb Raider. Signe de son immense succès, la licence a eu droit très tôt aux honneurs de la presse et à des adaptations au cinéma, dès 2001, quelques années à peine après la sortie du premier jeu, en 1996.

Lara Croft a d’ailleurs été incarnée par deux actrices sur grand écran : Angelina Jolie, dans deux films, puis Alicia Vikander, pour un reboot. Un premier long métrage est sorti et un second doit bientôt suivre. Or, les choses auraient pu être différentes pour la licence Tomb Raider si le premier nom qui a été imaginé pour le personnage de Lara Croft avait été gardé. Car la pilleuse de tombes ne devait pas s’appeler ainsi.

Alicia Vikander, incarnant Lara Croft. // Source : Warner Bros.

Lara Croft aurait pu s’appeler Laura Cruz

À l’origine, Toby Gard, le créateur qui a imaginé cette héroïne, voulait qu’elle soit sud-américaine. Il avait donc opté pour une identité reflétant ses origines géographiques. C’est ce qu’on peut lire dans l’ouvrage La grande histoire des jeux vidéo, signé par le journaliste Erwan Cario. Ainsi, Lara Croft devait s’appeler au départ Laura Cruz. Mais des raisons de marketing ont conduit à prendre un nom plus anglais.

Il s’avère que le studio britannique Eidos Interactive, éditeur du titre et propriétaire du studio Core Design qui a donné naissance à Tomb Raider, craignait de se couper des joueurs occidentaux, qui représentaient à l’époque et constituent toujours un marché très important. Aussi décision a été prise d’angliciser Laura Cruz en Lara Croft. Et comment ont-ils procédé ? En piochant le nom dans un annuaire.

Tom Raider, en 1996.

Ce qu’il faut également savoir, c’est que Lara Croft a d’abord été imaginé en homme. Il faut dire que le personnage d’Indiana Jones, avec son chapeau et son fouet, a marqué les esprits. Mais il y avait un manque flagrant d’originalité, sans parler du risque sur le plan de la propriété intellectuelle. Alors l’aventurier est devenu une aventurière et son armement a aussi évolué, avec ses fameux deux pistolets.

Au fil des ans, le look de Lara Croft a d’ailleurs évolué significativement. D’abord sur un plan technique, en suivant les progrès des consoles de jeu vidéo : il faut savoir que le tout premier modèle du personnage en 3D était constitué d’environ 230 polygones (c’était à l’époque où le nombre de polygones constituait une métrique importante dans le jeu vidéo), lui donnant alors une apparence à peine humaine. Aujourd’hui, son modèle le plus récent est criant de réalisme.

Son image aussi a évolué. La toute première version du modèle 3D de Lara Croft possédait une poitrine volumineuse. Les paramètres avaient été réglés pour augmenter sa taille de 150 % par rapport à la version initiale. Avec le temps, néanmoins, et du fait des critiques régulières sur la sexualisation de la quasi-totalité des héroïnes de jeux vidéo, la silhouette et la tenue de Lara Croft ont été revues pour éviter de faire du sexisme un élément promotionnel.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo