La plateforme française de SVOD a présenté à la fois une partie de son futur catalogue et quelques aperçus de son interface, au cours d'une conférence en ligne le 15 octobre 2020.

Les équipes de Salto.fr ont présenté, ce 15 octobre 2020, les principaux contenus qui seront disponibles sur la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) française, qui sortira le 20 octobre prochain.

Thomas Follin, le directeur général de Salto, a tout de suite évacué l’éléphant dans la pièce : « D’ici une dizaine d’années, Salto ne sera pas incontournable dans le monde, mais Salto sera incontournable pour tous les publics français », a-t-il lancé pour contrer les éventuelles comparaisons face aux leaders mondiaux de la SVOD comme Netflix, Disney+ ou Amazon Prime Video.

Cela fait en effet un moment que Salto est présenté comme un service profondément français, une « offre d’appoint » qui a vocation à toucher un public hégaxonal, «  pour un streaming plus divers et plus populaire ».

Le directeur général a confirmé les trois tarifs qui seraient en vigueur sur Salto, qu’il estime être des prix «  très agressifs » car « Salto est une offre populaire et que tout le monde peut y accéder », a-t-il affirmé, rappelant que le service comprend un mois d’essai gratuit.

  • 6.99 euros par mois pour un écran
  • 9,99 euros par mois pour deux écrans
  • 12,99 euros par mois pour quatre écrans
Les trois tarifs de l’offre de SVOD Salto // Source : Salto

À titre de comparaison, l’abonnement à Disney+ est fixé en France à 6,99 euros par mois, et celui à Netflix (un écran) à 7,99 euros par mois.

Une plateforme en OTT

Sur les premières images que l’on a pu découvrir au cours de la conférence de presse de Salto, on peut voir une plateforme léchée, à l’esthétique classique, dont les tons varient entre le bleu foncé et le rouge tirant sur le rose.

Comme nous l’avions déjà souligné en septembre 2019, Salto ne sera pas, à son lancement, disponible sur les box internet. Il s’agira d’un service en OTT, qui sera donc consultable sur le web, mais aussi sur des téléviseurs via Apple TV ou Android TV.

«  Dans les prochains mois, Salto va arriver en TNT et sur certaines gammes de télé », a toutefois ajouté Thomas Follin, assurant également avoir déjà conclu « des accords » avec certains fournisseurs d’accès à Internet (FAI) pour une future intégration dans les box internet.

Preview de l’interface de Salto / Salto

Des chaînes en direct

Salto sera à la fois un service de SVOD et une plateforme qui permet de regarder en direct une vingtaine de chaînes de télévision, liées aux groupes TF1, France Télévisions et M6, les trois firmes qui sont à l’origine de la création de cette entité : W9, TMC, LCI, francinfo, etc.

Preview de l’interface de Salto
Preview de l’interface de Salto // Source : Salto

Les catégories de Salto

L’interface montre également qu’il sera facile de naviguer entre des chaînes en direct, des programmes en replay pour les chaînes des groupes ainsi que des intégrales et des avant-premières. Par exemple, un épisode de la très populaire émission de télé-réalité l’Amour est dans le Pré sera disponible sur Salto une semaine avant sa diffusion sur M6 à la télévision linéaire.

Preview de l’interface de Salto / Salto
Preview de l’interface de Salto // Source : Salto

Des sélections éditoriales

Le « petit plus » de Salto, comme l’a nommé son directeur général, est de ne pas seulement catégoriser ses contenus selon les cases « habituelles » (cinéma, docu, pour enfants, etc) mais aussi en ajoutant différents types de classements :

  • La sélection des médias audiovisuels (Télérama, Allociné, etc)
  • Une sélection de certaines personnalités (Kev Adams, Malika Menar, Noom Diawara)
  • Une sélection selon… votre horoscope (dont le détail n’a pas été donné)
Preview de l’interface de Salto (sic) // Source : Salto
Preview de l’interface de Salto // Source : Salto
Preview de l’interface de Salto // Source : Salto
Quel est le service de SVOD fait pour vous ?

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo