Men in Black: International est un spin-off médiocre de la célèbre trilogie portée par Will Smith. L'image et le son du Blu-ray UHD sauvent un peu la mise.

La séance Blu-ray UHD du week-end est un rendez-vous imaginé par la rédaction de Numerama pour vous proposer des tests de Blu-ray UHD. Vous y trouverez des films dont le disque devrait répondre aux principales exigences en matière d’image et de son, sublimant alors votre équipement dernier cri. 

Après une première trilogie très appréciée, Men in Black rempile pour un spin-off moderne porté par Chris Hemsworth. Réalisé par F. Gary Gray, à qui l’on doit Fast and Furious 8 (pas le meilleur de la saga), Men in Black : International est pire qu’une mauvaise idée puisqu’il n’a aucune idée à défendre. Fort heureusement, le Blu-ray UHD assure au niveau de la qualité d’image et de son.

Le film

Avait-on besoin d’un nouveau film Men in Black, qui plus est sans Will Smith ? La réponse est un grand non, symbolisé par des recettes mondiales ridicules (250 millions de dollars selon les chiffres de Box Office Mojo). On comprend pourtant l’ambition derrière : profiter du capital sympathie de Chris Hemsworth, le Thor du Marvel Cinematic Universe, qui retrouve Tessa Thompson, vue dans Thor : Ragnarok, pour une folle aventure sans réelle saveur.

Malgré le charme du duo reformé et la présence bienvenue du rôle féminin, Men in Black : International s’apparente à l’épisode de trop, destitué des ingrédients qui avaient porté la première trilogie (Will Smith en tête, bien sûr). Rigolo parfois, mais surtout risible sur la longueur.

Men in Black : International // Source : Sony Pictures

L’image : 4/5

On ne pourra pas reprocher au film sa dimension résolument internationale. Les héros ne cessent de passer d’un décor à l’autre et, à chaque fois, on en prend plein les yeux. Malgré un master 2K, le Blu-ray UHD de Men in Black : International a de la précision à revendre, en témoignent les nombreux détails qui permettent aux différents extraterrestres de prendre vie sous nos yeux souvent ébahis. Sur le point de la netteté, seuls certains plans — aériens — un peu moins bien définis viennent ternir le tableau.

De son côté, le HDR10 vient affirmer un peu plus les contrastes. Il suffit de regarder les chemises, très blanches, des protagonistes pour s’en rendre compte. Les noirs abyssaux des costumes les rendent d’autant plus brillantes. Il y a aussi les nombreuses couleurs fluorescentes et les lumières qui animent le spectacle : le HDR10 permet de les faire ressortir encore plus. Pourtant, on a parfois l’impression qu’il ne s’exprime pas pleinement, pour ne pas en faire trop.

Men in Black : International // Source : Sony Pictures

Le son : 5/5

Men in Black : International s’appuie sur une bande son espiègle et, bien évidemment, le Dolby Atmos en profite beaucoup. Le placement des effets, toujours à propos et précis, donne beaucoup de corps au spectacle sonore. Ça fuse dans tous les sens, avec une générosité qui souligne les séquences d’action avec brio.

En termes de potentiel Atmos, on en a pour son argent. Envol d’oiseaux, passage dans une autre dimension, voix off dans la base, annonce dans une gare, atterrissage catastrophe dans un désert… L’impression de bulle est retranscrite quand il le faut, pour une meilleure immersion dans l’univers de Men in Black. À défaut de proposer un fond digne de ce nom, il y a au moins une forme avantageuse.

Le Blu-ray UHD de Men in Black : International est disponible à moins de 21 euros

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo