Alors qu'elle devait fermer cet été, la chaîne de télévision France 4 connaîtra peut-être un destin plus favorable : le ministre de la Culture Franck Riester évoque son maintien.

Elle devait disparaître au cours de l’été 2020. Finalement, la chaîne de télévision France 4 pourrait bénéficier d’un salut inespéré : le gouvernement, à travers son ministre de la Culture et de la Communication, semble aujourd’hui favorable au maintien de sa diffusion sur le canal 14 de la télévision numérique terrestre (TNT). C’est en effet ce qu’a laissé entendre Franck Riester le 16 avril sur France Inter.

« J’ai demandé à Delphine Ernotte [la présidente de France TV, qui possède France 4, NDLR] quel serait le pacte d’engagement pour la jeunesse et les contenus éducatifs si France 4 était bien éteinte ou, s’il devait y avoir une décision différente, de voir quels pourraient être la grille et les programmes de France 4 si elle était maintenue ». Sur le papier, France 4 doit tirer sa révérence le 9 août 2020.

Le fait est que la crise sanitaire causée par le coronavirus a changé la donne : face à la nécessité de se confiner pour éviter de tomber malade et parce qu’il était impératif d’assurer une continuité pédagogique pour les élèves, malgré la fermeture de tous les établissements scolaires pendant plusieurs semaines, France 4 s’est révélée être un relai inespéré pour des contenus éducatifs.

France 4 la maison Lumni
France 4 s’est révélée être un relai bien pratique pour des contenus pédagogiques.

France 4, élément clé de l’opération Nation apprenante

Ainsi, France 4 a commencé à diffuser à partir du 23 mars des cours de professeurs de l’Éducation nationale, en direct et par niveau scolaire. Ainsi, des cours de trente minutes à une heure sont proposés pour les élèves en primaire (CP, CE1, CE2, CM1, CM2), au collège (6e, 5e, 4e, 3e) et au lycée (2e, 1ère, terminale). Des programmes ludo-éducatifs ainsi que des émissions de divertissement sont aussi proposés.

Ce chamboulement des programmes entre dans le cadre de l’opération Nation apprenante que le ministère de l’Éducation nationale a annoncée le 18 mars. L’intention est de mobiliser France Télévisions, Arte et Radio France pour « mettre à la disposition des professeurs, des élèves de leurs familles des programmes de qualité en lien avec les programmes scolaires ».

Si le gouvernement comme France Télévisions étaient donc décidés à refermer le chapitre de France 4, après quinze ans d’activité (elle devait être remplacée à moyen terme par un service de streaming, Okoo), la situation épidémique et l’utilisation de la chaîne comme d’un support pédagogique pourraient bien faire infléchir des positions qui semblaient encore il y a peu immuables.

Partager sur les réseaux sociaux