Un masque rappelant une sombre période de l'Histoire a forcé PUBG Corp. à s'excuser auprès de certains joueurs.

Les développeurs de PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS seraient peut-être bien inspirés de (re)prendre des leçons d’Histoire. Selon les informations du média coréen Bitz reprises par la BBC le 19 juillet 2018, PUBG. Corp a récemment intégré un objet qui n’a pas été au goût de tout le monde.

L’objet en question, un masque de pilote arborant une représentation du soleil levant japonais, a été rapidement retiré au regard des nombreuses plaintes reçues. Le studio a ensuite fait ce qu’il fallait, à savoir s’excuser pour la gêne occasionnée et rembourser celles et ceux qui l’avaient acheté.

Des références morbides à l’Empire japonais

Pour beaucoup de joueurs coréens et chinois, le soleil levant est le symbole de l’Empire japonais, qui n’a cessé de s’étendre durant la Seconde Guerre mondiale et qui comptait notamment la Corée comme colonie. En d’autres termes, le masque détenait un caractère offensant auprès des populations concernées.

Dans le même ordre d’idée, un joueur est tombé sur un bot baptisé Unit 731, une référence à l’Unité 731 appartenant à l’Armée japonaise et ayant conduit des expérimentations atroces sur des cobayes humains  afin de développer des armes chimiques. La cellule, dissoute en 1945, a été reconnue coupable de crime de guerre et de crime contre l’Humanité.

On ne sait pas trop comment ces éléments morbides ont pu atterrir dans PUBG, d’autant que le jeu est la propriété de Bluehole, société coréenne. Mais toujours est-il que des excuses officielles ont été partagées, « Nous nous excusons pour le désagrément causé par le masque de pilote. Nous avons procédé à un nouvel examen de notre processus de production d’images pour éviter que cela se reproduise. Nous allons améliorer nos procédures pour examiner minutieusement les objets avant leur disponibilité.  » De toute évidence, le mal est déjà fait. 

Partager sur les réseaux sociaux