Google lance une application sobrement nommée Podcasts... pour écouter des podcasts. Petit tour du propriétaire.

Juin 2018, Google propose enfin une application officielle ambitieuse (après l’échec de Listen) pour écouter des podcasts sur Android. Sobrement nommée Podcasts, elle a pour ambition de toucher un maximum de personnes autour d’une expérience unifiée, inspirée des autres produits de la suite Google. C’est probablement une manière élégante pour vous d’écouter notre podcast Club Internet, qui ouvre sa deuxième saison et reçoit tous les mois des invités de qualité pour nous parler du web et de ses mouvements. Mais que propose Google par rapport à la concurrence ?

Pour l’instant, pas grand-chose de plus, si ce n’est une interface épurée, quelques sélections sur la page d’accueil, des recommandations personnalisées (liées à votre compte Google) et une compatibilité avec Assistant. Vous pouvez bien entendu commencer votre podcast sur votre smartphone Android et le finir sur un autre appareil : la synchronisation est conservée. Vous pouvez aussi demander à Google Assistant d’écouter un podcast. Bref, rien qui ne sorte de l’ordinaire pour une application de ce genre — les aficionados n’y trouveront peut-être pas leur compte, mais il peut s’agir d’une porte d’entrée pour un nouveau public.

Le plus intéressant, au fond, c’est l’avenir de Podcasts. En effet, Google compte greffer à son application quelques bouts d’intelligence artificielle. Ce sera notamment le cas avec des sous-titres automatiques des podcasts, proposés, on l’imagine, par Google Assistant. Une bonne idée pour les personnes malentendantes ou les situations inconfortables, par exemple dans les transports en commun qui peuvent être bruyants par moment. Mieux encore : Podcasts permettra à terme une traduction instantanée de ces sous-titres, ce qui signifie que vous pourrez profiter d’épisodes dans une langue que vous ne maîtrisez pas.

Dernier point qui a son importance si on regarde la une de l’application en France, majoritairement dominée par des hommes blancs : Google souhaite accompagner la diversification des créateurs et créatrices de podcasts. L’entreprise ne va pas subventionner directement la création, mais va aider à promouvoir des émissions plus diverses.

Une chance pour Numerama qui s’attend donc naturellement à être mis dans les oreilles de millions d’auditeurs et d’auditrices tous les mois : Club Internet est paritaire depuis son troisième épisode et un OVNI dans l’offre tech française. La saison 2, sous-titrée Wonder Women et pilotée par Nelly Lesage et Marie Turcan proposera d’ailleurs exclusivement des parcours de femmes sur Internet.

Cela se télécharge par ici sur Android.

Partager sur les réseaux sociaux