À l’instar de Kabaneri of the Iron Fortress, la deuxième saison de L’Attaque des Titans a eu droit à sa sortie sur galettes fin janvier chez @Anime après une diffusion au printemps dernier sur la plateforme de SVoD Wakanim. Il aura fallu quatre années pour que cette suite débarque. L’attente en valait-elle la peine ? Clairement oui !

Depuis 2013 et la diffusion de la première saison de l’animé, L’Attaque des Titans se classe régulièrement aux premiers rangs du classement annuel des ventes de mangas au Japon et compte plus de 70 millions d’exemplaires vendus dans le monde. L’œuvre d’Hajime Isayama est devenue un phénomène international et la série TV y a joué un rôle essentiel. Grâce à elle, les ventes du support original ont été multipliées par cinq en l’espace d’une année au Japon. Ce coup de pouce n’aurait pu se faire sans la qualité exceptionnelle de la série de Wit Studio.

Toutefois, il était risqué de laisser autant de temps pour proposer la suite de l’adaptation. L’enthousiasme aurait pu s’estomper depuis. Mais en réalité, L’Attaque des Titans n’a jamais disparu des radars. Entre temps, nous avons eu deux longs-métrages compilant la première saison, des OAV (dont deux épisodes excellents sur la jeunesse de Rivaille), une série spin-off comique (Junior High), un film live assez catastrophique en deux parties et même des jeux vidéo. Et puis bien sûr, le manga qui dénombre aujourd’hui 24 tomes et dont la prépublication est toujours en cours. Tout comme Before the Fall, préquelle se déroulant 70 ans avant l’histoire originale (déjà 13 tomes).

Entre les murs

Cette nouvelle saison couvre les tomes 9 à 12 du manga, soit l’arc du Choc des Titans, qui reprend directement après le climax au District de Stohess. Annie Leonhart, qui était en réalité le titan féminin, a été capturée. Pendant ce temps, l’alerte est donnée car des titans auraient été aperçus à l’intérieur du mur Rose. Plusieurs équipes de soldats sont alors envoyées pour localiser une possible brèche dans le mur. Alors qu’aucune fissure n’a été découverte, les soldats se rejoignent à l’ancienne forteresse d’Utgard, et se font encercler par une horde de titans, l’un d’eux étant capable de parler, le titan bestial…

Attention la suite de l’article contiendra des spoilers sur les évènements de cette deuxième saison.

Alors que l’on attendait des réponses sur la trahison d’Annie et la présence du titan emmuré, le nouvel arc introduit d’emblée un nouvel ennemi. L’Attaque des Titans confirme son statut de Game of Thrones de l’animation en éliminant également de manière atroce l’un des leaders du Bataillon d’Exploration. Autant dire que cette saison démarre sur les chapeaux de roues.

Le trio Eren, Mikasa et Armin est quasiment absent de la première moitié, laissant de la place aux autres membres du Bataillon d’Exploration. Les « couples » Ymir/Christa et Reiner/Bertolt sont clairement mis en avant pour mieux renforcer les révélations fracassantes qui vont arriver.

L’Âme des guerriers

Si l’action prime dans L’Attaque des Titans, c’est pourtant lors d’un banal épisode de transition que l’on va atteindre le pic émotionnel. Alors que nos héros se reposent de l’éprouvant siège de la forteresse d’Utgard, Reiner balance à Eren qu’il est le titan cuirassé et Bertolt, le titan colossal. Soit les deux responsables de la destruction du District de Shiganshina et a fortiori de la mort de la mère d’Eren. La surprise est totale concernant l’identité des deux traîtres évidemment, mais ce qui interpelle, c’est la façon dont elle est mise en scène. En effet, au lieu d’installer progressivement la tension annonçant le rebondissement à venir, ce dernier se fait en arrière-plan lors d’une confession froide et directe.

Ce choix narratif audacieux, déjà présent dans le manga, a un impact immédiat sur le spectateur. Il est aussi déboussolé que le pauvre Eren découvrant que ses deux amis sont en réalité ses pires ennemis. Dans L’Attaque des Titans, on savait qu’un personnage pouvait mourir à tout instant. Désormais, on ne peut clairement plus faire confiance à personne.

La saison 1 mettait en place les enjeux de l’histoire : les titans veulent éliminer l’humanité. La deuxième répond aux premières interrogations tout en en gardant beaucoup sous le coude. Plusieurs titans ont infiltré l’armée, mais surtout, tous les titans sont des humains à la base. Comme dirait le mystérieux hôte du titan bestial dans l’ultime plan : « il va falloir attendre… »… pour connaître le dénouement.

On en oublierait presque de parler des scènes d’action toujours aussi dynamiques et inventives. Les animateurs multipliant les plans-séquences virtuoses et autres morceaux de bravoure, notamment durant les épisodes 34 (le combat Eren contre titan cuirassé) et 36 (la charge d’Erwin). Ce sont durant ces moments que l’on comprend que l’animé L’Attaque des Titans n’est pas juste une vulgaire transposition du manga, mais bel et bien un prolongement de l’œuvre d’Isayama. Bien heureusement, il ne faudra pas attendre quatre nouvelles années pour voir la suite. Elle sera diffusée dès le mois de juillet prochain. Allez, juste quelques mois à tenir encore !

Les 12 épisodes sont disponibles sur Wakanim et en DVD/blu-ray chez @Anime. À noter que le livret de 64 pages présent dans le coffret contient de passionnantes interviews du réalisateur en chef Tetsuro Araki, du réalisateur Masashi Koizuka, du chara designer Koiji Asano et bien sûr, de l’auteur Hajime Isayama.

Partager sur les réseaux sociaux