Spécialisée dans le jeu vidéo, la plateforme de distribution Steam pourrait bien étendre son champ d'action à d'autres domaines. Une analyse récente du code source du client a en effet montré des références à des contenus comme des films, des séries télévisées ou de la musique.

Aujourd'hui plateforme de distribution de jeux vidéo, Steam s'ouvrira-t-elle demain à d'autres types de contenu ? C'est l'interrogation qui a surgi à la suite d'une analyse du code source du client, dans lequel de nouvelles lignes sont apparues. En effet, ces dernières laissent à penser que Steam accueillera bientôt des films, des séries télévisées et de la musique.

Ce changement dans le code source, remarqué par le compte Twitter SteamDB et relayé par Clubic, est-il la preuve d'une ambition nouvelle chez Valve, qui est l'entreprise à l'origine de Steam ? Dit autrement, le studio spécialisé dans les jeux vidéo a-t-il l'intention de mettre un pied dans le domaine de la vidéo à la demande (SVOD ou VOD) ou dans le secteur de la musique en ligne ? Difficile à dire.

À défaut du développement d'une offre légale autre que vidéoludique dans Steam, Valve pourrait peut-être faire de son client un outil pour diffuser d'autres contenus. Aujourd'hui, l'entreprise propose la fonctionnalité "streaming local". Celle-ci permet de jouer sur des terminaux inhabituels, en exécutant les jeux à distance sur une plateforme compatible. Le studio pourrait envisager de couvrir d'autres médias.

L'observation du code source du client Steam a souvent été le point de départ des rumeurs et des espérances les plus diverses. Ainsi, son étude l'été dernier a permis de découvrir que Valve s'est penché sur une option permettant de prêter des jeux vidéo entre proches. Des lignes de code ont en effet mentionné une "bibliothèque de jeux partagés".

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.