Après les chiffres de Sony, c'est au tour de Microsoft de communiquer sur les performances commerciales de sa dernière console. Cinq mois après sa mise en vente, l'entreprise américaine a annoncé avoir écoulé 5 millions de Xbox One.

Dans la guerre des consoles qui oppose Sony à Microsoft, la PlayStation 4 est en position de force. Les dernières données qui ont été communiquées mercredi par la firme japonaise indiquent en effet que la PS4 s'est vendue à plus de 7 millions d'exemplaires dans le monde entre sa mise le 15 novembre 2013 et le 6 avril 2014. Le précédent palier, celui des 6 millions, a été franchi début mars.

De son côté, Microsoft a annoncé ce jeudi avoir distribué sa dernière console à plus de 5 millions d'exemplaires dans le monde.

L'écart paraît se creuser entre la Xbox One et la PlayStation 4, alors qu'elles sont arrivées sur le marché en même temps. En outre, le vocabulaire a ici son importance : Sony parle de consoles vendues au public, tandis que Microsoft parle de consoles distribuées aux vendeurs. En filigrane, il faut comprendre que le nombre de consoles réellement vendues est moindre.

À titre de comparaison, Nintendo – qui ne s'adresse pas tout à fait au même segment de joueurs contrairement aux deux autres constructeurs – a lancé la Wii U un an avant l'arrivée de la PS4 et de la Xbox One. D'après les chiffres collectés par VGChartz, 6 millions d'exemplaires ont été vendus, dont une bonne partie en Amérique du Nord.

Si Microsoft a conscience que sa console est pour l'instant dans le sillage de la PlayStation 4, le groupe veut aussi voir le verre à moitié plein. Ainsi, les ventes de la Xbox One dépasseraient de 60 % celles de la Xbox 360 à la même période après sa commercialisation. En outre, l'éditeur espère que la mise en vente de Titanfall, un jeu très attendu, favorisera les ventes de la Xbox One.

Si elle est un sujet de discussion constant chez les joueurs, cette nouvelle guerre des consoles n'en est qu'à ses débuts. Il est évidemment encore trop tôt pour pouvoir tirer un quelconque bilan des informations qui sont communiquées par les constructeurs, d'autant que le rapport de force peut tout à fait s'inverser au cours des prochaines années.

( photo : CC BY-SA Holek )

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.